Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 19:31


Praticienne de santé certifiée de l'école de naturopathie d'André Passebecq en 1996,  entre autres spécialités, Dany Culaud  se présente ainsi :


"Je cherche avant tout l’harmonie. Très rapidement mise devant l’évidence que notre bien-être repose sur plusieurs composantes, c'est par expérience que j’ai découvert que l’alimentation est primordiale pour la santé. Dans mon accompagnement des personnes en quête de manger bio, équilibré, j’ai créé des recettes dont même les personnes qui souffrent d’intolérances alimentaires se régaleront.

Mon parcours

Des études de commerce m'ont tout d'abord amenée  à remplir des fonctions commerciales notamment au sein d'un groupe alimentaire international.

Décidée cependant à aller à la rencontre des autres, je pars sillonner le monde avant de m'installer au Brunei, sur l’île de Bornéo, où je crée une école de plongée sous-marine.

J'y reste 4 années décisives pendant lesquelles la rencontre avec un naturopathe français m'ouvre au monde des médecines alternatives.

De retour à Paris en 1995, je suis les cours de naturopathie du très réputé André Passebecq et m'assois sur les bancs de l’école du ministère des sports.

Deux ans plus tard, je suis praticienne de santé et éducatrice sportive. 

Devenue enseignante en cuisine biologique et végétarienne, je me spécialise très rapidement en alimentation vivante suite à ma rencontre avec Brian Clement, directeur de l’Institut Hippocrate (Floride) dont je suis spécialiste du programme de santé et où j' accompagne désormais régulièrement des groupes. 

Maman de deux enfants de 9 et 6 ans allaités chacun pendant 3 ans (le 2éme est né à la maison en Belgique), je suis passionnée par l’écologie et tente le mieux possible de mettre en pratique ses principes (jardinage biologique, compost, recyclage, récupération d’eau de pluie, toilettes sèches…) sans oublier l'écologie relationnelle ! 

Forte de toutes ces expériences de vies et en perpétuelle recherche, je n’ai de cesse depuis lors d’enseigner les lois naturelles de la vie.

De nombreuses personnes m’ont déjà fait confiance. 
 

Les activités de Sème la Vie :  

Transmettant la cuisine biologique et vivante depuis l’an 2000, j’ai crée  l’entreprise Dany Culaud - Sème la vie et dispense mes cours à Paris, en région parisienne, en Normandie et dans toutes régions sur demande.


Je fournis le matériel de cuisine adapté à la préparation des excellentes recettes crues : extracteur de jus, mixeur, déshydrateur… ainsi que de nombreux livres et produits : graines à germer, compléments alimentaires...


Pour divulguer les bienfaits de l’alimentation vivante, j'anime manifestations et conférences,  organise vos séjours individuels ou en groupe à l’Institut de santé Hippocrate en Floride et, en consultation,  vous aide à mettre en place de meilleurs comportements alimentaires."

 

 

 

EN VENTE SUR LE STAND :

Extracteur de jus JAZZMAX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Dans le cadre du commerce équitable, Dany Culaud – sème la vie vend des vêtements de qualité exceptionnelle de marque ART ATLAS,  en coton bio sauvage ou alpaga. 
 
 

 
 
 

Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 21:43
Anne-Claire RENAULT, Instructrice "relaxation en famille" praticienne en techniques de bien-être vous accueille  sur son stand.

RELAXATION EN FAMILLE

(ou Programme de Massage à l’Ecole)

 

METHODE RELAXANTE POUR ENFANTS ET PARENTS

 

 

Il n’y a pas d’âge pour apprécier le massage. Mais au-delà de la simple appréciation, le massage reste à être reconnu pour son action antistress et ses apports au développement de l’apprentissage chez l’enfant.


Maman de deux enfants de 3 et 5 ans, j’ai suivi la formation dispensée par l’Association Française de Massage à l’Ecole afin d’aider mes fils à chasser leur stress après une journée riche en stimuli divers, et apprendre à communiquer « autrement ». Par ailleurs, ces moments privilégiés de tendresse et d’écoute liés au toucher renforcent notre lien et ramènent l’harmonie au sein de la famille lorsque les tensions se manifestent un peu trop. Nous échangeons ces gestes principalement au moment du coucher pour favoriser le retour au calme et l’endormissement mais chaque famille trouvera le moment approprié pour ce moment de relaxation.

Le programme, fondé par Sylvie HETU et Mia ELMSATER, et destiné initialement à être pratiqué en milieu scolaire, est déjà présent dans 19 pays dont la Suède, le Canada, l’Italie, l’Irlande, l’Ecosse, l’Afrique du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon.


Parallèlement, nombre de parents ont manifesté leur désir de pouvoir répondre au besoin de détente et relaxation de leurs enfants ; j’ai donc adapté le programme de « Massage à l’Ecole » à la cellule familiale comme je l’avais fait au sein de ma propre famille.


J’interviens effectivement directement auprès des parents soucieux du bien-être de leurs enfants et de celui de leur famille en général. Je me déplace au domicile et nous fixons le nombre de séances de 3 à 5 suivant l’âge des enfants. Je propose également des ateliers au sein de centres d’accueil et de loisirs.

Qui masse qui ?

 

Un des aspects les plus intéressants de ce programme, en milieu scolaire, est que ce sont les enfants qui se massent entre eux. A aucun moment, un adulte, professeur ou instructeur ne touchera à un enfant.


A l’inverse, dans le cadre familial, la Routine est à échanger entre parents et enfants il favorise alors le lien d’attachement. Il peut également être effectué entre frères et sœurs, voire entre parents.


Composée d’une quinzaine de manœuvres simples et agréables, la séance nécessite à peine une quinzaine de minutes pour que les deux partenaires donnent et reçoivent leur massage. 




Le déroulement d’une séance est fondée sur le respect :


  • Celui qui masse demande toujours la PERMISSION et établit le CONTACT VISUEL lors de cette demande ; il observe et ajuste, adapte la pression, le rythme des mouvements selon les directives de celui qui reçoit,


  • Celui qui reçoit le massage reste habillé,
  • L’enfant est libre de participer ou pas et pourra apprendre les mouvements ultérieurement au sein de sa famille.

J’utilise un dessin pour chaque mouvement appris, afin que les enfants visualisent l’enchaînement et mémorisent plus facilement celui-ci.

Les mouvements portent uniquement sur la tête, les épaules, le dos, les bras et les mains

 

Qu’apporte le massage ?

 

L’enfant apprend à être à l’écoute de son corps ; petit à petit, il sent les mouvements qui peuvent lui faire du bien,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus qu’une technique, c’est une manière de vivre que les enfants et les parents découvrent à travers le massage, et qui se développe et se transmet. Les effets des gestes effectués se manifestent à long terme.

 

Je vous invite donc à mon stand

Pour une séance découverte

de ce merveilleux outil de bien-être

lié au toucher !

 

Anne-Claire RENAULT

Instructrice « Relaxation en famille »

Praticienne en techniques de bien-être

annamma14@hotmail.fr







Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 21:32
SALON EDUCATIF
Dès le samedi matin ouverture de l'espace

A.T.E.L.I.E.R.S




....Un espace clos permet toute confidentialité pendant les ateliers.
Il suffira d'écrire son nom sur un planning affiché signalant les horaires des ateliers
 afin de retenir la place de son (ses) enfants.
....



Valérie Protat dispose d'un espace où elle accueillera enfants et parents a qui elle expliquera comment, par de simples mouvements, (brain gym), il est possible de remédier aux difficultés que rencontrent les enfants au quotidien.
  Le Brain Gym 
une méthode joyeuse et efficace
contre la dyslexie et les difficultés scolaires




Paul Dennison, inventeur du Brain Gym, était dyslexique  et a réussi brillamment son Doctorat sur l'apprentissage de la lecture. Il a créé des centres d'aide aux enfants dyslexiques et s'est entouré d'imminents spécialistes en neurophysiologie pour venir en aide à tous les enfants en souffrance scolaire. Sa méthode a été enseigné dans 80 pays et traduit en 40 langues. Tous les jours, depuis 15 ans, je redécouvre l'efficacité de ces mouvements et de cette vision de l'apprentissage . Je suis heureuse de retrouver au bout de quelques mois des enfants heureux de travailler et en réussite. Tous les enfants dyslexiques que j'ai suivis  sont aujourd'hui en études supérieures et réussissent brillamment. C'est ma meilleure récompense : des enfants heureux de faire ce qu'ils ont envie de faire !
Cette gymnastique des neuronnes 
serait si facilement adaptable
en classe dès la maternelle
(avis aux professeurs ! )



***

Anne-Claire Renault présente se méthode relaxante pour enfants et parents.

Il n’y a pas d’âge pour apprécier le massage. Mais au-delà de la simple appréciation, le massage reste à être reconnu pour son action antistress et ses apports au développement de l’apprentissage chez l’enfant.

L’enfant apprend à être à l’écoute de son corps ; petit à petit, il sent les mouvements qui peuvent lui faire du bien.

Plus qu'une technique, c’est une manière de vivre que les enfants et les parents découvrent à travers le massage et qui se développe et se transmet. Les effets des gestes effectués se manifestent à long terme.

 


RELAXATION EN FAMILLE

(ou Programme de Massage à l’Ecole)

 

METHODE RELAXANTE POUR ENFANTS ET PARENTS


***



Nathalie Boisjoly et l'art thérapie ...

Quand les enfants s'expriment par le dessin, la peinture, le collage,le modelage, ils disent sans les mots. Ils jouent l'expression avec des traits, des couleurs, des images.

Comme nous n'utilisons pas le langage habituel, ils sont libres de dessiner spontanément ce qu'ils aiment ou n'aiment pas, ce dont ils rêvent ou ce qui leur fait peur.

C'est un terrain de jeux, pas besoin de fermer les yeux,je propose une petite relaxation et  lance un thème  comme « dessiner votre personnage préféré »  ou faire les contours de la silhouette du copain allongé parterre, ou je leur lis un conte et ils dessinent ce qu'ils ont retenu, ce qui les a touché, amusé...

Je leur donne des petites feuilles puis d'autres de plus en plus grandes. Ils peuvent se mettre au sol, choisir des craies, des crayons, des feutres, puis de la peinture avec des pinceaux de toutes dimensions, avec leur doigt. J'apporte des photos de magasines, des feuilles d'arbre et tout autre objet trouvé dans la nature pour faire des collages.

 

Ils s'amusent et ils extériorisent, avec ces outils artistiques, tout ce qui est interdit de dire aux adultes. L'éducation, la vie en société, l'école  imposent des règles qui empêchent leur spontanéité et leurs demandent de rentrer dans une norme parfois insupportable pour eux. L'art-thérapie leur permet de dire en dessinant ce qui est interdit avec les mots. Ils peuvent extérioriser leurs frustrations, leurs colères pour ne pas les refouler en eux, pour ne pas enfermer ce qui les a blessé.Pour les enfants dessiner, c'est jouer alors il est inutile de mettre des explications, l'important est transformer en permettant l'expression.



Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 21:32
Etre végétarien, c’est bien !

 

- Vous avez entendu parler du végétarisme et vous ne savez pas précisément ce que c’est ?

- Vous vous intéressez à ce mode de vie mais vous avez des questions : est-ce facile ? y a-t-il

un risque de devenir ultra-carencé ? Vais-je devenir triste et asocial ? Les végétariens

n’aiment-ils que les animaux ? Y’ a-t-il une vie après la carotte ?

- Vous souhaitez rencontrer et discuter avec des végétariens(nes) en chair et en os ?

 

Santé,  écologie, éthique, recettes, idées reçues… des végétariens répondent à toutes vos questions sur ce mode de vie

 

 


Vous trouverez sur le stand :

- des ouvrages généraux sur le végétarisme

- des livres de recettes de cuisine végétariennes en consultation

- des études médicales et nutritionnelles sur les bénéfices du régime végétarien (Association Américaine de Diététique, Institut Français de Nutrition…) qui sont également disponibles sous format pdf

- des fiches sur certaines idées reçues (carence en protéines, en fer, en B12, en calcium…)

- des fiches de l’Alliance végétarienne (ex. : végétarisme et votre santé)

- des vidéos

- des fiches recettes

- des spécialités végétariennes à déguster

- une pétition pour la présence de menus végétariens dans les centres de restauration collective

- de la bonne humeur

 

 

Le stand est animé par l’association Vivre éthique. Elle a été créée en 2008 et a son siège à Vire. Son objet est la promotion du végétarisme et du mode de vie végétarien. Plusieurs végétariens de Caen et d’ailleurs participent à ses  activités.

 

 

L’approche se veut positive, constructive et tolérante pour donner envie, montrer que c’est possible de devenir progressivement végétarien sans avoir de carences, que c’est à la portée de chacun(e) de manger équilibré et sain même avec un petit budget.


Les stands et conférences sont des moyens pour montrer concrètement ce qu’est un mode de vie végétarien, les types de produits qui peuvent être achetés, les labels et marques existants.


 

Quelques actions réalisées en 2009 :

  • Stand d’information sur le végétarisme et de découverte-dégustation à Caen lors de la « Journée Sans Viande - JSV 2009 » - place Bouchard - 14 mars 2009
  • Stand d’information sur le végétarisme et de découverte-dégustation au Havre dans le cadre de la « Journée Sans Viande - JSV 2009 » - rue René Coty - 29 mars 2009.
  • Stand d’information sur l’expérimentation animale (vivisection) à Caen dans le cadre de la « Semaine Mondiale pour la Libération des Animaux de Laboratoire » - place du Théâtre - 25 avril 2009
  • Animation cuisine végétarienne et repas-dégustation au Centre Socio-Culturel de la Grâce de Dieu le vendredi 3 juillet 2009.
  • Participation au festival Cœur de faune, à Mers-les-Bains (Somme) les 3 et 4 octobre. Organisation de 2 conférences anti-vivisection ; stand d’information sur les droits des animaux ; restauration 100% végétale & 100 % bio assurée par l’association pour tous les participants.
  • Conception d’une liste de restaurants et magasins de Caen où il est possible de manger des plats végétariens et de trouver des aliments végétariens.

 

 

 

 


Actions à venir :

  • Conférence-débat à la Part du Colibri.
  • Ouverture d’un site web pour donner des informations générales et annoncer l’agenda.
  • Sortie-nature découverte des plantes sauvages comestibles en Basse-Normandie.
  • Relais en Normandie de la Journée Internationale des Droits des Animaux (J.I.D.A.) en décembre.

 

 

 


 

 

 

Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 21:31

Magda Maffezzoli les appelle les "herbes magiques" tant leur efficacité est grande. Nul besoin d'être docteur en médecine pour les administrer à sa famille - d'ailleurs le dr Edward Bach l'a toujours affirmé ainsi.

Qui, parmi nous aujourd’hui, n’a pas eu le cœur chaviré par la beauté délicate d’une fleur, d’un pétale ? Ces moments de joie indescriptible, le Docteur Edward Bach et tant d’autres les ont vécus avant nous, avec une particularité supplémentaire toutefois, car, grâce à ses connaissances scientifiques étendues et une capacité innée à ressentir les forces énergétiques des plantes, ce docteur en médecine, chirurgie, immunologie, a découvert que certaines plantes possédaient des principes énergétiques capables de transformer un sentiment négatif en son contraire.

Au même moment, Rudolph Steiner fait la même découverte en Allemagne… Les druides travaillaient ainsi quelques milliers d’années auparavant 

 

« Tant que le corps, l’âme et l’esprit sont équilibrés, rien ne peut nous affecter » disait le Dr Bach » 

Les élixirs floraux de Bach encouragent le retour à l'équilibre, nous  aident à prendre le contrôle de nos émotions, à nous sentir mieux dans notre vie.

La découverte des premiers Élixirs Floraux par le Docteur Bach à lentement conduit  d’autres chercheurs à s’intéresser à l’étude des fleurs. Yan White en est un brillant exemple. Les fleurs du bush australien proviennent d'un environnement d'une pureté  et d'une force exceptionnelle, conférant aux différents élixirs  subtilité et puissance. Ils s'administrent avec bonheur aux  jeunes et enfants dès le plus jeune âge.

Magda Maffezzoli a reçu une formation auprès de "Fleurs Essence et Harmonie chez Gérard Wolf.

Elle forme à son tour aux fleurs de Bach, aux fleurs du Bush :

- des thérapeutes  désireux de joindre une spécialisation supplémentaire à leurs compétences. 

- des mères de famille soucieuses de  l'harmonie et l' équilibre émotionnels des membres de leur famille.

Cette méthode ne prétend pas être la solution à tous les désagréments physiques ou moraux que l'on peut rencontrer, mais pourrait jouer un rôle de soutien dans le cas de déséquilibres externes et/ou internes pour maintenir un état psychique harmonieux.



Repost 0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 20:28


INTERVIEW DE JEAN-PAUL JAUD, réalisateur du film : nos enfants nous accuseront.


Sorti le 5 novembre dernier, 'Nos enfants nous accuseront' connaît un succès retentissant. Sans peur d'affronter une réalité dramatique, Jean-Paul Jaud s'attaque aux dangers de l'agriculture chimique. Retour sur un documentaire alarmant qui ne cesse d'agiter les foules.


Jean-Paul Jaud ne mâche pas ses mots. Partout on l'entend prôner les vertus du bio au détriment de notre alimentation conventionnelle, qui serait l'une des causes principales de la montée en flèche du nombre des cancers dans le monde. Une dénonciation effrayante qui n'est pas sans susciter une certaine controverse, à laquelle le réalisateur répond sans tabou.


Qu'est-ce qui vous a poussé à réaliser un film sur l'environnement et sur le thème plus spécifique de l'alimentation ?

De bons films d'investigation ont déjà abordé ce sujet, mais aucun n'a réellement apporté de solutions. Il est pourtant important de rappeler que l'alimentation influe à hauteur de 30 % sur le réchauffement climatique. Face à cette situation d'urgence, j'ai cherché à savoir ce qui toucherait le plus les gens au quotidien en créant un mouvement fédérateur autour d'un lieu familier : la cantine scolaire. En effet, la cantine a une résonance particulière dans l'esprit de tous car chacun l'a un jour côtoyée, chacun y a mangé.



Sur quelles sources vous êtes-vous appuyé pour réaliser ce film ?

Ce film s'appuie sur des témoignages et des travaux scientifiques, notamment le colloque organisé par l'ARTAC, l'Association pour la recherche thérapeutique anticancéreuse, à Paris en novembre 2006. A l'origine de cette conférence, il y a l'Appel de Paris, qui, présidé par Dominique Belpomme, avait réuni, deux ans auparavant, pas moins de soixante-dix scientifiques européens et anglo-saxons, ainsi que plus de deux millions de médecins européens. En me rendant à ce colloque, je savais que j'y trouverais les informations et les preuves nécessaires pour analyser au mieux la réalité de la situation.


S'agissait-il pour vous de tirer une sonnette d'alarme ?

Bien sûr, mais ce sont d'abord les scientifiques qui se disent alarmistes. Je veux surtout relayer les propos des médecins anglais (Richard Clapp, John Peterson Myers), français (Dominique Belpomme, Charles Sultan), ou encore des spécialistes environnementaux comme Philippe Debrosse, Marc Dufumier de l'INRA. (1) Et même Yann Arthus-Bertrand, qui, en tant que photographe paysager, est malheureusement aux premières loges pour constater la détérioration de la planète.


Votre film nourrit déjà la controverse auprès des critiques et du public. On vous reproche notamment un manque de preuves…

Toutes les sources sont au générique de fin ! Encore faut-il regarder le film jusqu'au bout. J'ai conscience de ne pas être un scientifique aussi ai-je pris des précautions. Je suis cinéaste. Vous imaginez donc bien que j'ai d'abord cherché à m'entourer de spécialistes : François Veillerette, spécialiste des pesticides, qui a écrit deux ouvrages sur le sujet, Lilian Le Goff, un des premiers instigateurs de la nourriture bio en France et médecin environnementaliste, ou encore Stéphane Veyrat, ingénieur agronome de formation. D'autre part, douter de la véracité des chiffres, c'est remettre en question l'ARTAC, et nier la compétence des lauréats du prix Nobel. Notamment celui de cette année, le professeur Montagnier. Tous ont signé l'Appel de Paris. Si l'on remet en cause les Nobel - et on peut le faire –, mieux vaut avoir de sacrés arguments !


Au-delà du projet documentaire, avez-vous envisagé des démarches auprès des politiques ?

Non, le rôle du cinéaste est de s'exprimer en restant fidèle à ses convictions. Un film est une oeuvre artistique mais c'est aussi un outil d'informations et d'action précieux que les hommes politiques doivent savoir utiliser afin de répondre aux questionnements de la population. D'ailleurs, certains d'entre eux m'ont apporté leur soutien. Sur Canal +, le ministre de l'Environnement a défendu ce film qu'il a qualifié de "fondamental", au même titre que celui d'Al Gore, 'Une vérité qui dérange'.


A propos de la population, avez-vous le sentiment qu'il y a une vraie prise de conscience dans la société ?

J'accompagne ce film depuis sa sortie et je constate avec bonheur que les salles se remplissent de plus en plus, surtout en province. On est même parfois dans l'obligation de refuser des entrées ! Le film est véritablement porté par un public très éclectique. Quels que soient les âges et les catégories sociales, le sujet concerne et intéresse tout le monde, même les enfants : ils restent sur leur fauteuil jusqu'à la fin du film.


On entend partout : "Le bio, c'est trop cher." Comment lever les a priori et convaincre les gens du contraire ?

L'agriculture bio ne reçoit aucune aide financière, ce qui explique son prix souvent supérieur par rapport à l'agriculture conventionnelle qui, elle, bénéficie de subventions. Rappelons néanmoins que pour certains produits bio, les magasins spécialisés présentent des prix moins chers que ceux proposés par les grandes surfaces. L'agriculture traditionnelle est une agriculture chimique, à l'origine de certaines maladies. Et les personnes qui consomment cette nourriture en paient physiquement les conséquences. Et tout cela a un coût pour la Sécurité sociale. Les chiffres sont éloquents ! Et au-delà des bienfaits pour la santé, il faut se dire que plus nous consommerons bio, plus les prix auront tendance à baisser. Enfin, il est important de rappeler que les aliments bio ont une qualité nutritive supérieure. La sensation de faim est ainsi apaisée plus rapidement. C'est également diminuer l'alimentation carnée au profit des protéines végétales, qui sont souvent à moindre coût. Dans le village de Barjac, par exemple, 63 % des foyers sont non imposables. Malgré cette précarité, la population a choisi de privilégier une alimentation saine.


Un deuxième projet serait en préparation…

La suite se présentera sous la forme d'une nouvelle chronique au coeur du village de Barjac, et ce pendant un an. Face à l'ampleur des environnementaux, la situation nécessite plusieurs films. D'autre part, les gens veulent connaître la suite de l'expérience. Avoir des nouvelles de la petite Moera née pendant le film, et de Camille, victime d'une leucémie. Par ailleurs, le lieu même de Barjac est symbolique. C'est un village typiquement français où l'identification est possible pour chacun d'entre nous.

(1) Institut national de la recherche agronomique.


Propos recueillis par Maud Denarié pour Evene.fr - Décembre 2008

http://www.evene.fr/cinema/actualite/jean-paul-jaud-nos-enfants-nous-accuseront-1706.php






Repost 0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 11:07

  Le Brain Gym 
une méthode joyeuse et efficace
contre la dyslexie et les difficultés scolaires




Paul Dennison, inventeur du Brain Gym, était dyslexique  et a réussi brillamment son Doctorat sur l'apprentissage de la lecture. Il a créé des centres d'aide aux enfants dyslexiques et s'est entouré d'imminents spécialistes en neurophysiologie pour venir en aide à tous les enfants en souffrance scolaire. Sa méthode a été enseigné dans 80 pays et traduit en 40 langues. Tous les jours, depuis 15 ans, je redécouvre l'efficacité de ces mouvements et de cette vision de l'apprentissage . Je suis heureuse de retrouver au bout de quelques mois des enfants heureux de travailler et en réussite. Tous les enfants dyslexiques que j'ai suivis  sont aujourd'hui en études supérieures et réussissent brillamment. C'est ma meilleure récompense : des enfants heureux de faire ce qu'ils ont envie de faire !

  Valérie PROTAT, présentez-vous :
Je suis née en Août 1968, d’une grossesse non désirée. Mon enfance fut très difficile. J’avais souvent l’impression d’être une extra terrestre qui arrive sur une planète de fous !  Mes parents ne comprenaient pas ma souffrance et me clouèrent le bec avec des neuroleptiques. Je vis alors l’enfer des drogues sur le psychisme et je suis vite révoltée de l’enfermement que l’on impose aux gens et surtout aux enfants. Ma mère est assistante maternelle et j’ai tout le loisir d’observer les enfants et le comportement des adultes avec eux. C’est déplorable ce manque d’amour. C’est ce qui me choque d’emblée ! Le rejet est ma réalité : à la maison, à l’école. Je suis pleurnicheuse et toujours très en colère.

Après mon bac, une voie s’impose à moi : l’enfant. Je décide alors d’être enseignante. Je m’engage alors dans des études de Psycho en me disant que pour être une bonne enseignante, la moindre des choses était de savoir comment fonctionne un enfant ! Au grand désespoir de mes parents qui ne veulent pas entendre parler d’études supérieures, encore moins de psycho. Devant mon entêtement, ils me laissent me débrouiller seule.  S’ensuivent alors des années très difficiles où je mange peu et travaille beaucoup, faisant maints petits boulots pour réussir à payer mes études. Je réussis brillamment car j’ai trouvé ma voie, je suis passionnée, lisant des tonnes de bouquins, disons, des tonnes de photocopies de livres car je n’ai pas les moyens d’en acheter.


Je décide finalement après ma licence de ne pas être enseignante mais de devenir psychologue et je me marie. J’obtiens mon DESS de Psychopathologie clinique à Lyon en 1993, enceinte de 3 mois.


Heureuse de porter enfin la vie. C’est pour moi la plus belle aventure que peut vivre une femme (2 autres petites nanas verront aussi le jour en 1997 et 2007). Malheureusement, je ne suis toujours pas soutenue par ma famille et de reproches en reproches, ma relation à ma mère se dégrade lamentablement .Je me fais une nouvelle fois la réflexion que ce devrait être la vie, l’amour et l’enfant  qui nous rendent heureux. Ma mère en est incapable et je suis à nouveau blessée tout au fond de mes tripes. Perdue et ne trouvant pas réponse auprès des psychologues que je consulte, je commence une thérapie transpersonnelle : régression dans le passé, expression des émotions enfouies et début du Brain Gym. Cette thérapie me parle tellement que j’entre dans une formation  qui durera 10 ans.


Je décide alors en 95 de m’installer en libéral sur Lons le saunier car je suis impatiente d’utiliser le Brain Gym (en institution, c’est plutôt tabou) .Je m’oriente d’emblée en faisant plusieurs conférences sur les difficultés scolaires. Et je découvre alors une boite de Pandore : la souffrance de nos enfants dans le système scolaire : de la dyslexie si mal connue à la fausse hyperactivité en passant par tous ces enfants surdoués en échec à l’école.


Le Brain Gym est une méthode extraordinaire qui s’adresse autant à l’adulte qu’à l’enfant car elle réunifie l’être ; elle met en cohérence le cœur, le mental et le corps : nos aspirations profondes avec nos pensées et nos sensations. Cela fait aujourd’hui 15 ans que j’utilise le Brain Gym, la médecine chinoise, le Yoga du rire, les stages de clown (pour les adultes), les danses des Fleurs de Bach et j’adore les résultats que cela produit : des réussites, des enfants joyeux, des adultes heureux et voir les gens heureux, c’est ma plus belle récompense. En 2008, je crée mon site internet : difficultescolairesetdyslexie.com : BOUGER POUR APPRENDRE, j’ai tellement envie de partager ce que je comprends et apprends chaque jour.

Le Brain Gym nous redonne la capacité d’être celle ou celui que l’on a toujours rêvé d’être.  Nous avons tout à portée de mains ….

 

Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.

Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 12:01
« Homéopathie, un choix de vie pour la santé et la paix intérieure »  -  voila le thème que développera le Dr Maritne GARDENAL. Elle nous parlera, entre autres, du diabète chez les enfants.

Martine Gardénal,  présentez-vous :

Née à Bordeaux (33) le 9 mai 1946 -  Scolarité à Bordeaux. 

1967 - 1972 : Je travaille la nuit pour payer mes études. 

1967 - 1975 : Études de Médecine à Bordeaux, Lille et Paris. 

1972 - 1973 : Infirmière à RONCHIN (59) chez les jeunes sourds-muets, tout en continuant mes études de médecine. Expérience où je prends conscience que malgré l’absence de vue, les aveugles ont un 6° sens. 

1974 : Rencontre avec l’Homéopathie. 

1973 - 1978 : Remplacements en médecine générale région parisienne. 

1974 - 1977 : Etudes d'Homéopathie.


Mes études de médecine, faites dans trois Facultés  (Bordeaux, Lille Paris), m’ont fait comprendre que chacun a sa propre théorie et sa propre vérité, qui n'a rien à voir avec celle du voisin et dit même tout à fait le contraire.

Je fréquente toutes les écoles d’Homéopathie parisiennes, pour avoir une information diversifiée et la plus large possible.


Avril 1977 : Thèse à Paris sur « les hypersensibilités à l'ergot de seigle, et comparaison avec l’Homéopathie ». 

Avril 1977 : Nomination au poste de Médecin Fédéral auprès de la Fédération Française de Tir.  

1977 - 1984 : J’accompagne les Équipes de France de Tir dans le monde entier. Annulation des Jeux Olympiques de Moscou pour raison politique, alors que je devais y être en tant que Médecin Olympique. Je participe aux Jeux Olympiques de Los Angeles (USA) en 1984 en tant que Médecin Olympique officiel. ; Je m'occupe du tir à la cible et aux plateaux d’argile, du tir à l'arc et de l’équitation. 

1978 - 1984 : Médecin auprès de la Fédération Internationale de Tir. 

1977 - 1984 Consultations d'Homéopathie à l'hôpital Tenon (Paris).

Septembre 1977 : Installation à Saint-Germain-en-Laye (78100) en tant que Médecin Homéopathe. 

 

1978 - 1979 : CES de biologie et de Médecine appliquée aux Sports. 

1980 : J'enseigne l’Homéopathie à la Sorbonne dans le cadre de l'Université Populaire de Paris.  

1983 : J'enseigne l’Homéopathie à la Faculté de Bobigny (93) lors de la création du DUMENAT par le Professeur Pierre Cornillot. 

1984 à 2000 : J'enseigne l’Homéopathie à Paris à l’IHS (Institut Homéopathique Scientifique).

 

Depuis 1984 je présente, chaque année, aux infirmières de l'hôpital de Saint-Germain-en-Laye un cours sur l'Homéopathie.

Depuis que je pratique l’Homéopathie, j’ai été et suis membre de très nombreuses Sociétés d'Homéopathie :

* membre puis secrétaire et vice-président de la Société Française d'Homéopathie (qui entretient la tombe de Hahnemann au cimetière du père Lachaise) jusqu'en 1998.

* membre de la Société  Homéopathique d’Aquitaine. 

* Je suis Présidente de la Société des Médecins Spécialistes Homéopathes.

* Je suis Présidente de la Confédération Européenne pour la Préservation de la Santé  ( CEPS)

* Je suis secrétaire de l'Académie Internationale de Médecine Homéopathique. 

Depuis 1978, j'ai une consultation d'Homéopathie à l'Institut des Sports et de l'Education Physique (INSEP) à Paris, poste de Médecin Consultant officialisé en 1984. 

Je fais très souvent des articles sur l'homéopathie pour la presse spécialisée et grand public. Je passe régulièrement à radio, à la télévision. Je fais très souvent des conférences à l'occasion des salons : Médecines Douces, Rentrez Zen, Naturally, Marjolaine, Vivez Nature...

J'ai à ce jour :

* 153 cours et publications pour médecins,

* 78 publications Grande presse,

* 48 conférences Grand public,

* 32 émissions radio et télévisions. 

* participé à un ouvrage collectif : «  l’Homéopathie aujourd’hui, vous connaissez ? », épuisé

* écrit un ouvrage collectif « Allô Docteur », vendu à plus de 50 000 exemplaires, épuisé

* écrit

     - « Guide pratique homéopathie et sport », épuisé,

     - «  Homéopathie, soins et conseils » éditions Trédaniel, 2007

     - «  ABC de l’Homéopathie » éditions Grancher, 2009

Plusieurs autres ouvrages sont en préparation  

* je suis cofondatrice de l'Université d'Eté à Saintes (17), sur le thème : Santé, Environnement, Prévention, Médecine d'Avenir.

Il y a eu 250 participants en juillet 1999, 600 en juillet 2000, plus de 1100 personnes en 2003.

* En juillet 2003 et 2007, j’ai fais une conférences à l'Eco Festival à Moisdon la Rivière en Bretagne.

* J'ai préparé un colloque international pour le corps médical sur les médecines alternatives qui a eu lieu le 26 et 27 novembre 2005 à la Faculté de Pharmacie de Paris. 
 

Je participe le plus souvent possible à des congrès colloques sur l'Homéopathie mais aussi à tout ce qui de près ou de loin peut concerner la Santé. 

J’ai eu la chance de parcourir le monde pendant huit ans avec une Equipe de France, ce qui m'a permis de rencontrer des gens de tous horizons et en France de bien connaître de grands personnages comme Jean Charon, Arnold Kaufmann, le professeur Pierre Cornillot, le professeur Henri Joyeux, Jacqueline Bousquet, Jacques Benveniste, Christian Boiron, Janine Fontaine et bien d'autres encore en dehors du secteur médical, qui ont changé mon regard sur la compréhension des choses de la vie. 

En dehors de cela, je lis beaucoup, je fais du sport, adore jardiner, observer la nature, bricoler et créer et réaliser des choses avec mes mains, peindre et faire des photos, de temps en temps ne rien faire. 


La malheureuse expérience que j’ai eu avec la Sécurité Sociale et le Conseil de l’Ordre ont été très douloureux pour moi, mais portée par l’affection des miens et l’amitié de mes amis , des patients et de nombreux inconnus, j’en suis sortie grandie et ai compris que chaque épreuve,

- grande ou petite- rencontrée dans la vie, est là pour nous montrer quelque chose que nous devons corriger ou apprendre.

 

MENS SANA IN CORPORE SANO

et

QUI N’AVANCE, RECULE

telles sont les devises qui conduisent ma vie. 

 
 

Quelques livres :

ABC de l'homéopathie

L'homéopathie existe depuis plus de 200 ans mais continue d'évoluer tous les jours. Elle s'appuie les découvertes les plus récentes de la physiologie, de l'immunologie, de la toxicologie... pour utiliser les remèdes dans de nouvelles indications et créer de nouveaux produits homéopathiques afin traiter par exemple des pathologies de civilisation.

L'homéopathie n'entraîne jamais d'effet secondaire grave et peut s'utiliser à tous les âges de la vie. Cet ouvrage, d'une grande facilité d'emploi, permet donc à tous d'utiliser au quotidien ce moyen thérapeutique efficace pour de nombreuses pathologies simples qui, ainsi, sont très vite résorbées, st une vraie médecine d'urgence qui peut agir en quelques minutes ou quelques heures.
Cet ouvrage indispensable pour rester en bonne santé devrait être présent dans toutes les familles.

35 années de pratique, d'enseignement, de conférences et de publications sur l'homéopathie, ont permis au Dr Martine Gardenal d'utiliser cette technique avec un maximum d'efficacité, tant pour les pathologies aiguës
...

 


Homéopathie, Soins et Conseils


                       Homéopathie, une solution à vos problèmes de santé







Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 16:12
Françoise Berthoud, présentez-vous...
 

Je suis née à Genève le 28 juin 1939.

En 1958, j'obtiens ma maturité classique( bac), et en l965 mon diplôme de médecin.


En 1963, 1964  et 1966  naissent mes trois enfants.


De 1968 à 1970, travail dans un hôpital d'une zone noire, en Afrique du Sud. J'y suis en contact avec l'apartheid, la malnutrition, une médecine d'urgence et des pathologies récurrentes à cause de la misère. Un de mes souvenirs les plus cruels: les bébés venant mourir à l'hôpital de tétanos néo natal, après une naissance en brousse dans des conditions d'hygiène inimaginables.

 

De 1970 à 1975, de retour à Genève, interne en pédiatrie, jusqu'à obtenir mon diplôme de spécialiste. Après toutes ces années de travail à plein temps et un peu lasse de jongler autour des enfants avec des jeunes filles au pair et mes parents, je fais "ouf" et travaille à mi-temps comme pédiatre de 1976 à 1978 dans une permanence.


Je suis alors une sage mère de famille et un médecin absolument conventionnel, quand se trouve sur ma route une équipe de femmes porteuses du projet d'ouvrir un "dispensaire des femmes", pour une gynécologie à l'usage des femmes, où patientes et soignantes décident ensemble des traitements à appliquer, de l'allopathie aux médecines douces, dans des consultations durant une heure, et non sept minutes, comme c'est la tradition chez les gynécologues.

Me voici donc en contact avec une réflexion profonde sur le pouvoir médical, le partage du savoir, et l'existence d'alternatives à la médecine telle qu'on me l'a enseignée en faculté. J'accepte le défi d'être le médecin répondant de ce groupe, et c'est là que je me forme en homéopathie et que je travaille de 1978 à 1982.

J'y pratique ma pédiatrie bien aimée, et, encouragée par les parents des enfants,  commence une lente prise de conscience de la relativité de mes croyances au niveau des vaccinations.

 

Puis, lasse de me trouver face à des patients qui attendent de moi une réponse à leurs problèmes, je décide de lâcher le rôle de médecin traitant et passe quatre ans ( 1982-1986) à la fondation Soleil, me formant  dans la pédagogie de la Santé. C'est là que j'approfondis la connaissance de la médecine holistique, que je suis en contact avec d'autres manières de s'alimenter et que j'ai le loisir de lire et de traduire de l'anglais une riche littérature dans le domaine de "La santé, ça s'apprend".


J'y écris deux petits livres:  "Alimentation de l'enfant, variée, végétale et vivante" et "Vacciner nos enfants ?", dans lequel je mets en scène trois femmes médecins, Dr Seringue, Dr Doute et Dr Nature, qui donnent chacune leur avis sur les vaccinations. Après avoir été Dr Seringue pendant une dizaine d'années, je suis à ce moment là Dr Doute.


Mon amour de la pédiatrie reprend le dessus en 1986, et je m'installe comme pédiatre homéopathe dans la campagne genevoise. Ce sont des années magnifiques de collaboration avec les parents autour des décisions concernant la santé de leurs enfants. Accouchements à domicile avec une amie sage-femme, groupes de rencontres parents-enfants, ou groupes de mamans sur des sujets divers; groupe de mamans en deuil, d'enfants en deuil, cours d'homéopathie familiale. Je vois rarement les enfants, qui vont très bien le plus souvent et font tranquillement leur rougeole ou leur coqueluche, sans complications .

La consultation est souvent un échange sur des sujets de vie, loin de la médecine. Nous pratiquons la médecine de la confiance. Les gens qui ont besoin d'un praticien plus directif ne reviennent pas me voir tout de suite....et parfois reviennent longtemps après, déçus des résultats de l'allopathie, et surtout du manque d'écoute des pédiatres conventionnels.


Pendant ces années, je cherche avec les parents quel vaccin répondra éventuellement à leurs peurs, tout en devenant de plus en plus réfractaire à vacciner, même avec une protection isopathique en homéopathie. Je suis devenue Dr Nature! Nous travaillons beaucoup avec l'alimentation et utilisons très souvent l'ostéopathie en complément de l'homéopathie, attentifs surtout à ne pas trop supprimer les symptômes et les fièvres, pour permettre à l'enfant de construire son immunité. Sans oublier le côté émotionnel et la gestion des conflits.

 


En 1998, je suis repiquée par le virus des voyages (contre lequel n'existe aucun vaccin!), et je ferme boutique. Irlande, Brésil, Mexique....j'apprends le monde. Et de retour au pays, décide de "prendre ma retraite", relative du reste.....je fais partie du Groupe médical de réflexion sur les vaccins en Suisse francophone et du Forum Européen de Vigilance Vaccinale.

J'ai le temps de me remettre à l'écriture et publie en 2005 "Mon enfant a-t-il besoin d'un pédiatre?"(Petit manuel des parents autonomes), somme de mon expérience de vie, aux éditions Ambre.

Les textes des deux petits livres, "Alimentation de l'enfant " et "Vacciner nos enfants?", sont remaniés et forment des chapitres de ce livre. Le dernier chapitre est le reflet d'un sujet que je travaille à Genève avec un groupe : les alternatives à la Ritaline pour les troubles de comportement de l'enfant. Ce sera le

 

sujet d'un deuxième livre, publié en 2007 : "Hyperactivité et déficit d'attention de l'enfant : comprendre plutôt que droguer", (éditions Testez).

Je passe aussi du temps dans mon potager fleuri et à jouer avec mes petits enfants.

Dr Françoise Berthoud

pédiatre homéopathe

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 06:40
Thème de la conférence :
 LES DEUX ECOLOGIES AU SERVICE DE LA SOCIETE DE DEMAIN

Philippe Dargère, présentez-vous.         

L'interview de Ph.D.(vidéo)
                                                                         
Mes objectifs :
- Assurer une formation complète, sérieuse, professionnelle, qualifiante & certifiante, en Naturopathie.

- Repenser toute la physiologie - pathologie à travers l’enseignement de la Naturopathie originelle ou orthodoxe.

- Ouvrir la conscience collective des impératifs à respecter l’environnement sous peine de voir apparaître sans cesse de nouvelles maladies.


Expérience professionnelle : MUSIQUE & NATUROPATHIE
1968 - 1980 : MUSIQUE

1er prix de l’Ecole AGOSTINI de Paris en 1979

Batteur professionnel.

A travers cette expérience musicale, mise au point d’une méthode de réflexologie du cerveau basée sur l’écoute, la lecture et la technique instrumentale. Cette méthode a pour but de faire fonctionner les deux hémisphères (analyse-synthèse) et pour action de calmer, centrer et lutter contre les phobies. Elle équilibre les trois cerveaux.


1972 – NATUROPATHIE

Après des études classiques, j’intègre l’université « A .I .S .H . à Paris où j’étudie l’anatomie, la physiologie et la pathologie à travers une étude de la globalité de l’homme.

Création de l’association « Santé pour tous ». (1980) et édition d’une petite revue « Santé pour tous », trimestrielle.

Je soutiens une thèse sur mes propres recherches : « Les immunités du corps : physiologie-pathologie et l’art de les stimuler en Naturopathie », qui me vaudra, en  1983, le « Prix Hippocrate » de l’A.I.S.H.

En parallèle, j’organise et anime de nombreuses conférences à travers la France et un congrès annuel.

- 1983 : Création de « Spirvie-Natura ». Commercialisation de produits de bien-être (Huiles essentielles, ouvrages etc.).

- 1983 - 1990 : J’intègre le corps professoral de l’A.I.S.H. et responsable d’une Ecole Régionale de formation en Naturopathie.

- 1990 : Le Fondateur de la Naturopathie en France, P .V . MARCHESSEAU, connu mondialement, par ses travaux de synthèse et ses ouvrages (plus de 80), me demande de reprendre l’école « mère ». J’accepte en  1992, renommée « Ecole MARCHESSEAU ».

 

- 2003 : Président de la Fédération Européenne de Naturopathie Vitaliste (FENAVI). Cette Fédération est reliée à la Fédération  Mondiale de Naturopathie. Le Président en est le Dr Jean-Marc Brunet (Canada). FENAVI à pour buts principaux :

° De défendre la vie sous toutes ses formes (Minérale, végétale, animale et humaine).

° De faire connaitre les travaux du biologiste Pierre Valentin Marchesseau.


Passionné de physiologie, mes principaux travaux se porte sur :

  • Le cholestérol et les méfaits des remèdes qui bloquent les enzymes cellulaires. L’hygiène préventive et thérapeutique afin d’en éviter les méfaits.
  • Astrocytes et régénérescence des cellules nerveuses : moyens naturels de régénérer ces systèmes. Il met au point différentes techniques naturelles afin de favoriser la circulation dans ce mileu astrocytaire.
  • Importance de la spectrine dans l’élasticité des globules rouges. Rôle de l’alimentation afin de redonner aux globules rouges leur souplesse.
  • Priorité du système glandulaire (long terme) sur le système nerveux (court terme). Complémentarité de ces deux systèmes dans la L’Immuno-Neuro- Endocrino-Psychologie (I.N.E.P.)

CENTRES D’INTERËT

  • Participe depuis 2006, au sein de la France en action, à la commission santé afin d’améliorer l’état de bien être de ses contemporains.
  • Fait parti du comité scientifique d’AMAVI pour la reconnaisance et le remboursement, par des mutelles, des médecines douces, dont la Naturopathie.

http://www.filmsdocumentaires.com/films/444-la-naturopathie


Du Latin NATURA et du grec PATHOS , naturopathie  veut dire « le mal étudié en fonction de la nature ». La naturopathie est basée sur une triple hygiène de vie ( Alimentaire, musculaire et psychique)  conforme à la physiologie humaine.

La santé résulte donc, non d’une médication locale et superficielle, si brillante soit elle, mais d’une réforme de vie, profonde et générale. Le but étant de favoriser l’auto-guérison en plaçant le patient dans un milieu spécifique.

Le rôle de la Naturopathie n’est donc pas de guérir mais d’aider l’organisme à maintenir son équilibre et stimuler ses capacités, à se guérir par lui-même, en utilisant des moyens naturels.


C’est en 1935 que  Pierre Valentin Marchesseau réalise une vaste synthèse de plusieurs mouvements isolés d’Europe et d’outre Atlantique.  Considéré comme le père de la naturopathie moderne, c’est en 1992 que P.V. Marchesseau, avec l’accord de Colette Marchesseau, propose à Chantal et Philippe Dargère de reprendre son école ainsi que tous ses travaux.


Le professeur Marchesseau  aborda durant sa vie des thèmes aussi divers que : la réincarnation, l’aura,  la pensée qui guérit, le darwinisme, la sexologie, la dépression, l’astrologie médicale, la force vitale… Enfin une liste de 80 ouvrages, qui représente à l’heure actuelle la bible de la naturopathie originelle.


Avec : Colette Marchesseau, Chantal et Philippe Dargère, Ingrid Dargère, Jeanne Audy Rowland.

Repost 0

Présentation

  • : les enfants de la nouvelle terre
  • les enfants de la nouvelle terre
  • : Ce congrès consacré aux jeunes et à leur planète se veut positif. Il y sera démontré que seuls une prise de conscience générale et une volonté d'intégrer de nouveaux concepts (autant dans le domaine de la santé que dans celui de l'agriculture) feront basculer l'avenir de l'Homme et sa planète. La santé globale des jeunes préoccupe : Asthme, allergies à de nombreuses substances, diabète, surpoids. Pourquoi autant d'autistes ...
  • Contact

et si c'était autre chose

 

proverbe africain

Quand un enfant nait différent, c'est qu'il a quelque chose de différent à faire

Dr Françoise Berthoud

Que nous soyons
thérapeutes, enseignants
ou simples observateurs de la société,
nous savons
que les troubles du comportement de l'enfant
sont un défi dans beaucoup de familles.
 
Quant à l'autisme,
il s'agit d'une véritable révolution
dans la compréhension de son origine
et de sa fréquence.
 
Dr Françoise Berthoud

Texte Libre

Nouvelle Terre

image-nouvelle-terre-2-.jpg