Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 14:12

Bonjour à tous,

Je me fais le relai de Jean-Marc Dupuis - voici sa dernière newsletter

Magda

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Personne n’en parle sur les chaînes de télévision françaises qui vivent sous perfusion de la publicité pour les produits de grande consommation : agroalimentaire, cosmétique, produits d’entretien, produits ménagers.

Pourtant, les Nestlé, L’Oréal, Procter & Gamble, Colgate-Palmolive et Unilever sont sur la sellette…

Certes, chez nous ils font encore la pluie et le beau temps dans nos médias grâce à leurs budgets publicitaires illimités.

Mais tous ces géants sont en train d’être laminés en Inde par Patanjali, une nouvelle marque de produits ayurvédiques (inspirés de la médecine traditionnelle indienne) fondée il y a à peine huit ans par le yogi Baba Ramdev.

 

Une entreprise à but caritatif

Le yogi Baba Ramdev est l’un des plus célèbres gourous en Inde. Ce n’est pas seulement une référence en yoga, mais aussi en méditation et en médecine ayurvédique.

Il a fait profession de pauvreté et ne possède donc aucune action dans Patanjali Ayurved Ltd, l’empire commercial qui est en train de se développer grâce à lui.

D’ailleurs tous les profits de Patanjali sont reversés à l’ashram (lieu de silence et de prière) de yogi Baba Ramdev et à des œuvres caritatives.

Baba Ramdev est soutenu par de nombreuses stars du cinéma indien, Bollywood.

Mais, surtout, il a le soutien du Premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, qui est aussi l’un de ses disciples yogi.
 

Des produits inspirés des anciennes traditions médicinales

Patanjali offre aujourd’hui plus de 700 produits basés sur des vieilles recettes de la médecine traditionnelle indienne.

Parmi eux :
 

  • Du savon qui contient de la bouse et de l’urine de vache sacrée – symbole de l’hindouisme
     
  • Du dentifrice aux plantes et au charbon (pour blanchir naturellement les dents)
     
  • Du shampoing à base d’acacia pour des cheveux brillants et résistants
     
  • Une pommade aux herbes contre l’asthme, les pertes de mémoire
     

Ainsi que de très nombreux produits à base de plantes ayurvédiques, par exemple pour laver la maison. Mais aussi :
 

  • Des cosmétiques pour se maquiller
     
  • Des huiles de massage
     
  • Des produits d’alimentation
     
  • Des compléments nutritionnels, comme du jus de groseille à maquereau réputé pour ses vertus anti-âge
     

Tout le monde veut ça et c’est bien normal.
 

Ayurvéda – science de la vie

L’ayurvéda est une médecine totale fondée sur les textes sacrés de l’Inde antique. Elle est centrée autour du patient et non de la maladie. Au delà de prévenir et guérir, la médecine ayurvédique a pour but la réalisation de soi.

Elle s’appuie sur la nutrition et la pharmacopée ayurvédique. Les essais cliniques ont confirmé l’efficacité des remèdes phares de l’Ayurvéda :
 

  • Le curcuma contre les ulcères d’estomac [1]
     
  • La gomme guggul en cas de maladies du cœur [2]
     
  • Le fenugrec pour améliorer la sensibilité à l’insuline (diabète de type 2) [3]
     
  • Le Gymnema sylvestris pour réduire le taux de sucre sanguin [4]
     
  • La résine boswellie pour soulager les douleurs de l’arthrose [5]
     

Des produits bon marché, accessibles aux plus pauvres

Le plus incroyable, c’est que les produits Patanjali sont bien moins chers que les produits concurrents vendus sur le marché indien.

Par exemple, le shampoing antipelliculaire au romarin Patanjali est 40 % moins cher que le shampoing antipelliculaire Head & Shoulders commercialisé par Procter & Gamble.

Autre exemple, le savon au bois de santal Patanjali coûte deux fois moins cher que le savon Hamam, l’entrée de gamme chez Unilever.

C’est inouï pour nous qui sommes habitués à payer plus cher afin qu’on retire les parabènes et toutes les autres cochonneries de nos savons.

La force de Patanjali, c’est son réseau de distribution inégalé.

L’ashram de Baba Ramdev a financé l’ouverture de pharmacies ayurvédiques et de cliniques de charité partout en Inde… et particulièrement dans les petites villes où les L’Oréal et Cie ne parviennent toujours pas à distribuer leurs produits.

La popularité de Baba Ramdev fait que tout le pays adore ses produits et se mobilise pour les promouvoir. Bouche à oreille, associations… tout le monde ne jure que par les produits Patanjali.
 

Un succès prodigieux

Tout s’est fait en quelques années.

Rien que l’année dernière, le chiffre d’affaires de Patanjali a progressé de 70 %, à 300 millions d’euros !

Ces cinq dernières années, en Inde, la demande pour les produits de beauté classiques a cru de 7,5 % par an contre 13 % pour les produits ayurvédiques, soit une croissance presque deux fois plus forte.

Et ce n’est que le début.

Baba Ramdev pense que Patanjali sera leader du marché d’ici cinq ans.
 

Pourquoi les grandes firmes ne peuvent pas résister

L’Oréal et Cie essayent de proposer leurs propres produits ayurvédiques.

Unilever rachète en hâte les entreprises locales de cosmétiques ayurvédiques. Ses équipes épluchent les livres religieux Hindou pour y récupérer la moindre recette de crème.

Mais évidemment, ils n’y connaissent rien, et tout le monde sait qu’ils sont dans une démarche purement marketing.

Pour compenser la faiblesse de leur réseau de distribution, ils dépensent des fortunes en campagnes publicitaires. Puis pour préserver leurs marges, ils sont contraints de vendre leurs produits cinq fois plus chers.

Ils sont condamnés à échouer.

De toute façon, leur image est trop mauvaise. Les Indiens ne sont pas dupes. Ils savent que ces firmes n’hésitent pas à utiliser des produits chimiques, des colorants et des conservateurs dont, justement, les consommateurs ne veulent plus.

En somme, elles incarnent le passé.
 

Chez nous aussi, la révolution arrivera inévitablement

On s’étonne que la révolution ait commencé dans un pays où les gens sont beaucoup plus pauvres en moyenne que chez nous.

Ils sont aussi moins repus, donc plus réactifs et capables de se prendre en main.

Mais chez nous aussi, les gens n’en peuvent plus de bouffer de la m*** et de se tartiner des produits chimiques sur la peau.

Il y a des petites marques qui émergent à droite et à gauche (Weleda, Caudalie, Sanoflore), hélas elles sont loin d’effrayer les géants du secteur qui n’hésitent pas à les absorber.

Toutefois, d’ici peu le yogi Baba Ramdev pourrait débarquer dans d’autres pays, et pourquoi pas en Europe !

Ce serait sacrément rigolo. Si L’Oréal et Unilever disparaissent, je serai curieux de voir où iront les jeunes diplômés d’HEC.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Repost 0
Published by MagdaRita - dans Solutions santé
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 13:55

 

 

 

 

Du venin d’abeille pour combattre la sclérose en plaques, du pollen pour la digestion, du miel comme cicatrisant: la Roumanie cultive l’apithérapie, une médecine alternative dont les racines remontent à l’Antiquité.

 

Dans la Grèce antique, Hippocrate appliquait du miel pour soigner les blessures et les Romains qualifiaient le pollen de « poudre qui donne la vie ».

 

« La ruche constitue la plus ancienne pharmacie naturelle et la plus saine », explique Cristina Mateescu, directrice générale de l’Institut roumain de recherche et de développement apicole.

 

Médecin allopathe classique durant des années, le Dr Mariana Stan pratique aujourd’hui à Bucarest l’apithérapie « qui donne des résultats plus lents mais plus durables et plus profonds ».

 

« Dans mon village, mon arrière-grand-mère était guérisseuse et utilisait les produits de la ruche. Elle m’a inspirée », explique-t-elle à l’AFP.

 

La Roumanie est un des rares pays au monde où des modules d’apithérapie ont été inclus dans les formations médicales classiques.

 

L’extrait de propolis développé par l’Institut de recherche et de développement apicole a été officiellement reconnu comme médicament.

 

En Inde, en Chine et dans l’Egypte antique, la propolis, substance résineuse butinée par les abeilles dans les bourgeons, était déjà prisée pour ses vertus cicatrisantes et antiseptiques.

 

Fondé en 1974, cet Institut emploie aujourd’hui 105 personnes. Outre ses recherches pour maintenir en bonne santé les colonies d’abeilles, il commercialise une trentaine de traitements homologués.

 

Une nouvelle gamme permet aussi aux chats et chiens d’être traités par apithérapie…

 

« La Roumanie est une pionnière de l’apithérapie qu’elle a reconnue très tôt comme une composante de la médecine scientifique », explique à l’AFP le professeur américain Theodor Charbuliez, président de la Commission d’apithérapie d’Apimondia, fédération regroupant des milliers d’apiculteurs dans le monde.

 

Bucarest abrite depuis 1984 un centre médical d’apithérapie, le premier ouvert dans le monde.

Doina Postolachi, 34 ans, vient deux fois par semaine au centre médical d’apithérapie de Bucarest pour recevoir un traitement à base de venin d’abeille.

 

Doïna Postolachi, 34 ans, y vient deux fois par semaine pour recevoir des injections de venin d’abeille (apitoxine), qui lui ont « redonné espoir » dans sa lutte contre la sclérose en plaques.

 

« Il y a un an, je ne pouvais plus marcher ni entrer dans ma baignoire. Mes pieds étaient cloués au sol mais aujourd’hui le traitement au venin m’a redonné de la force dans les jambes, je marche, je peux prendre un bain », affirme, rayonnante, cette poétesse aux yeux d’un bleu intense.

 

Le venin est récolté de manière douce, sans provoquer la mort des abeilles.

 

Doïna n’a jamais voulu des traitements chimiques classiques « qui s’accompagnent de nombreux effets secondaires ».

 

Malgré le scepticisme de certains médecins allopathes, de nombreux patients dans le monde louent cette méthode alternative, y compris aux Etats-Unis.

 

Pour ses défenseurs, l’industrie pharmaceutique pourrait voir d’un mauvais oeil les traitements avec les produits de la ruche car ils sont très abordables.

 

Des abeilles qui font des merveilles

 

En 2013, l’université américaine Washington de Saint-Louis (Missouri) a publié une étude sur l’efficacité de la mélittine (toxine contenue dans le venin d’abeille) sur le virus du sida.

 

En France, des milliers de patients ont bénéficié de pansements au miel dans le service de chirurgie digestive de l’hôpital de Limoges (centre).

 

Des produits comme la gelée royale sont aussi de plus en plus utilisés en cosmétique. « Ils peuvent retarder les signes de vieillissement », relève Nelly Pfeiffer qui tient un salon spécialisé en apicosmétique à Bucarest.

 

Partout dans le pays, des officines proposent un vaste choix de produits apicoles.

 

Ce qui plaît, c’est l’image naturelle de ces traitements, qui ont toujours été présents dans la médecine traditionnelle d’un pays à la nature sauvage traversé par le massif des Carpates, comme dans le reste des Balkans.

 

« En Roumanie, nous avons la chance d’avoir une nature très préservée », note Cornelia Dostetan, apicultrice et membre de la Société nationale d’apithérapie.

 

Durant le communisme, les pénuries empêchèrent l’utilisation des pesticides. Aujourd’hui, la flore est encore très diverse en raison de l’absence de grandes zones de monocultures agricoles comme en Europe de l’Ouest.

 

Certifiée bio, la société roumaine Apiland, basée en Transylvanie, exporte du pollen cru aux Etats-Unis, en France, en Grande-Bretagne.

 

Selon le dernier recensement agricole de 2010, la Roumanie comptait 42.000 apiculteurs et 1,3 million de colonies d’abeilles.

 

« Ces êtres minuscules font des merveilles », dit Doïna qui ressent à leur égard « une immense reconnaissance ».

et aussi : Goodplanet.info
A LIRE
=>" les abeilles et le chirurgien" du Pr Henri Joyeux
=>"La voie chamanique de l'abeille" de Simon Buxton

Repost 0
Published by MagdaRita - dans Solutions santé
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 09:37

Dr comment faire pour avoir un cancer ?  ...  de l'alcoolisme au lactolisme... Du Pr Joyeux pur jus ... ça fait rire et grincer..

Bonne écoute !

 

 

 

Repost 0
Published by MagdaRita - dans Solutions santé
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 17:42

 

L'arbre Moringa

Le Moringa (moringa oleifera) est un arbre tropical et une des plantes les plus utiles et polyvalentes qui existent sur terre.

Le Moringa est très riche en éléments nutritifs (vitamines, minéraux et protéines). Les feuilles fraîches de Moringa contiennent, par gramme :
7 fois autant de vitamine C que les oranges, 4 fois autant de calcium que le lait, 4 fois autant de vitamine A que la carotte, 3 fois autant de potassium que les bananes, 3 fois plus de fer que dans les épinards et autant de protéines que les œufs de poule !

Moringa, feuilles fraîches

moringa

Moringa, feuilles séchées

moringa

 

Moringa : un arbre d’une rare puissance !

Chaque partie de l’arbre de Moringa a des propriétés bénéfiques qui sont au service de l’humanité.

Le Moringa possède un énorme potentiel. Son intérêt est diététique, agronomique et médicinal. Il peut également purifier l’eau et la rendre potable. Les médecins utilisent l’arbre Moringa pour traiter le diabète et l’hypertension, il est également efficace contre les infections de la peau. Il peut aider à reconstruire les os fragiles, combattre les anémies et la malnutrition, et permettre à une mère d’allaiter son nourrisson. Mais le Moringa sert également de fourrage pour les animaux et on peut fabriquer du carburant avec la graine. On dirait de la magie !

Moringa oleifera est un arbre à croissance rapide, résistant à la sécheresse, qui se développe dans des conditions arides. Il peut atteindre une hauteur de jusqu’à 3 mètres dès la première année. Ses feuilles et ses gousses peuvent être utilisées tout de suite.

Le Moringa produit des feuilles pendant la saison sèche et même durant les périodes de sécheresse. Le Moringa est donc une véritable source de vie, une source de verdure lorsque peu d'autres aliments sont disponibles.

 

 

  http://miracletrees.org/larbremoringa.html

 

Repost 0
Published by MagdaRita - dans Solutions santé
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 14:36

Alzheimer, Parkinson...Autisme et ceux qui en profitent

Bonjour à tous,

Les scientifiques s'indignent ;

Nous apprenons ici que l'Alzheimer n'est pas une pathologie se déclarant uniquement chez les personnes âgées. Des personnes de 30 ans en sont atteints.Dans ce livre on parle d'autisme, d'hyperactivité... Il est parlé aussi de prévention individuelle et collective. A nous tous d'agir.

Magda

 

 

 

Menace sur nos neurones - Alzheimer, Parkinson... Et ceux qui en profitent | Une enquête-événement de Marie Grosman et Roger Lenglet

Menace sur nos neurones

Alzheimer, parkinson, sclérose en plaques, autisme… Pourquoi le nombre de personnes atteintes d’une maladie neurodégénérative explose-t-il, et pour quelles raisons les malades sont-ils de plus en plus jeunes ? Ce livre révèle que ces maladies se préparent déjà dans le ventre des mères, devenues malgré elles des « mamans neurotoxiques ». Ensuite, tout au long de la vie, nos neurones sont exposés à un cocktail d’agressions capable de diminuer irréversiblement les fonctions de notre cerveau. Ces substances parfaitement identifiées et documentées par les scientifiques, pourraient être bannies de notre environnement si une véritable politique de prévention était menée.
Au moment où ce type de maladie (rien qu’en France près d’un million de malades de l’alzheimer) a été déclaré “cause nationale”, l’enquête-événement de Marie Grosman et Roger Lenglet montre que malgré les connaissances scientifiques, la prévention est gravement négligée.
Etudes et enquêtes rigoureuses à l’appui, les auteurs démontent le mécanisme d’un “effet d’aubaine” ignoble en faveur de l’industrie pharmaceutique et proposent des solutions face à cette crise sanitaire.

 

Marie Grosman est biologiste, spécialiste de santé publique. Agrégée en sciences de la vie, diplômée en épidémiologie et en santé environnementale, elle a publié des travaux scientifiques sur les facteurs environnementaux des maladies neurodégénératives.

Elle a déjà publié :

Mercure : l’Europe progresse, la Chine régresse, M.Grosman et A. Picot, Préventique, mars-avril 2010
Facteurs environnementaux et maladie d’Alzheimer : le mercure fortement suspecté, M. Grosman et A. Picot, Médecine & Longévité, Elsevier Masson, 2009
Intégration de la dimension éducation à la santé dans les programmes des sciences de la vie et de la Terre, A. Grosman, Faralli et al., CRDP, Aix-Marseille, 2002
"Les dangers du mercure", M.Grosman et A. Picot, in Encyclopédie de Médecine, 2011

 

 

Roger Lenglet, philosophe et journaliste d’investigation, est l’auteur de nombreux livres d’enquête s’intéressant tout particulièrement à la santé, à l’environnement et au lobbying industriel. Il est membre de la Société française d’histoire de la médecine.

Il a déjà publié :

Europe Écologie, avec J.-L. Touly, éd. First, 2010
Lobbying et santé, éd. Pascal-Mutualité Française, 2009
L'argent noir des syndicats, avec J.-L. Touly, Fayard 2008
Cocktail d'enfer, avec S. Pradinas, éd. Pascal-Mutualité Française 2008
Profession corrupteur - La France de la corruption, éd. Gawsewitch, 2007
L'eau des multinationales - Les vérités inavouables, avec J.-L. Touly, Fayard 2006
Silence, on intoxique ! - Face aux lobbies, la longue bataille pour sauver notre santé, avec A. Aschieri, La Découverte 2006
Les drogues, (pseud. Pierre Simon) avec W. Lowenstein et al., Librio, Flammarion 2005
Le Dico de la santé – Déchiffrer le vocabulaire médical au quotidien, (pseud. Pierre Simon) avec M. Langre, Librio-Flammarion 2005
Sites pollués en France. Enquête sur un scandale sanitaire, (avec F. Ogé), Librio, Flammarion, 2004
L’industrie du mensonge, préface et compléments pour J.Stauber et S. Rampton, coll. Contre-feux, Agone 2004
L'eau de Vivendi, avec J.-L. Touly, éd. P. Lefrançois 2004
Repenser l'offre de soin - Pour une véritable politique de santé publique, L'Atelier-Mutualité française 2000
Des lobbies contre la santé, avec B. Topuz, Syros-Mutualité française 1998
Les ignorances des savants, avec T. Ivainer, Maisonneuve et Larose 1996
L'affaire de l'amiante, La Découverte 1996

 

Source :

http://www.actes-sud.fr/menace-sur-nos-neurones

Merci à http://artdevivresain.over-blog.com

Repost 0

Présentation

  • : les enfants de la nouvelle terre
  • les enfants de la nouvelle terre
  • : Ce congrès consacré aux jeunes et à leur planète se veut positif. Il y sera démontré que seuls une prise de conscience générale et une volonté d'intégrer de nouveaux concepts (autant dans le domaine de la santé que dans celui de l'agriculture) feront basculer l'avenir de l'Homme et sa planète. La santé globale des jeunes préoccupe : Asthme, allergies à de nombreuses substances, diabète, surpoids. Pourquoi autant d'autistes ...
  • Contact

et si c'était autre chose

 

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Nouvelle Terre

image-nouvelle-terre-2-.jpg