Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 17:49

15-linkycommuniquant.jpg

 

 

"ERDF Linky Arnaque et Santé: Non au Linki !!!

Linky est une arnaque qui, en sus, porte atteinte à la santé, à l’environnement, et à la vie privée.

 

Tout a été dit en détail, poste par poste, preuves à l’appui dans le dossier complet disponible, mais Eric Besson s’en fout, dans ces conditions il est légitime que le citoyen refuse cette technologie multi-toxique imposée aux forceps à la population qui n’en veut pas !
N'ayant pas de liberté de choix, il ne faut ne pas avoir peur de refuser Linky, voire d’aller en justice c'est un devoir de salubrité publique et un droit.

Non au diktat de Besson, Oui au refus du CM Linky:

Nicolas Sarkozy doit savoir que le Compteur Mouchard Linky est la réforme de trop (totalement inutile, injustifiée) fomentée par des personnes ayant un objectif essentiellement financier, pour laquelle il doit rapidement se positionner sans équivoque, notamment par rapport au stricte respect des mises en conformités à la Directive Européenne 2009/72/CE, ce qui n’est pas le cas à ce jour.  [Dossier PDF "Sarkozy, Thierry et Linky: Un parfum de scandale politico-économique"]

Eric Besson est un politique opportuniste, interventionniste et surtout incompétent dans la physique universelle des CEM, donc il ne peut être qu’irresponsable sur un sujet impliquant la santé publique, qui plus est de la totalité de la population française, c’est du jamais vu à cette échelle.

Les politiques qui détiennent le pouvoir se doivent d’être honnêtes vis-à-vis des citoyens qui les ont élus, ce qui les obligent à voir la responsabilité de s’informer pour comprendre afin de défendre l’environnement et surtout de défendre l’homme contre tout danger d’auto-destruction, dans le cas contraire ils doivent savoir que les citoyens ont le droit de dire "Stop".

 

LA SUITE link

 

Repost 0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 14:42


RENTREE 2011 : PAS DE PORTABLES DANS LES CARTABLES !!!

Chers parents,

La rentrée approche, avec elle l’achat des fournitures scolaires, celles qui sont nécessaires mais aussi celles qui tentent, et à cette occasion, l’achat d’un téléphone portable pour votre enfant scolarisé se pose. Il en a tellement envie et après tout, ne seriez-vous pas rassurés de le savoir joignable à tout moment ?

Attention cependant.

Les signaux d’alarme concernant la dangerosité des radiofréquences utilisées notamment par les téléphones mobiles se multiplient. Pour ne citer que le dernier, l’OMS, pourtant notoirement proche de l’industrie, a décidé, le 31 mars dernier, de classer les radiofréquences dans le groupe des « cancérigènes possibles ». De nombreuses études scientifiques incontestables, que vous trouverez sur le site de Robin des Toits, prouvent ce risque :

http://www.robindestoits.org/_a1251.html

Et quel que soit le risque, il est plus important pour les enfants, dont le crâne est plus mince, dont les tissus sont moins épais, et surtout dont le cerveau est en développement. C’est pour cela que le DAS (débit d’absorption spécifique, dont l’affichage sur les points de vente et les publicités des téléphones mobiles est désormais obligatoire), calculé en fonction d’un organisme adulte, n’est pas valable pour les enfants. Pour eux, pour un même téléphone, il est plus élevé, voire supérieur au seuil de sécurité.

Nous pouvons décider, pour nous-mêmes, de nous exposer à une source de risque. Nous n’avons pas le droit de faire ce choix pour nos enfants, qui ne sont pas en mesure de décider de façon éclairée, qui sont plus fragiles, et qui seront exposés plus longtemps au cours de leur vie. Nous avons grandi à l’abri des ondes. Ce n’est pas leur cas. Nous devons les protéger. En présence d’enfants, le principe de précaution doit l’emporter.

Deux études sont en cours sur les effets du portable sur les enfants. La première, c’est l’étude internationale « Mobikids » dont les résultats ne seront pas connus avant des années. La deuxième… c’est celle que nous sommes en train de faire maintenant, in vivo, avec nos enfants. Voulez-vous faire de vos enfants des cobayes ?

« Mais si c’était dangereux pour les enfants, ce serait interdit ! » pensez-vous. Mais ça l’est presque ! L’article L5231-3 du code de la santé publique dispose « Toute publicité, quel qu’en soit le moyen ou le support, ayant pour but direct de promouvoir la vente, la mise à disposition, l’utilisation ou l’usage d’un téléphone mobile par des enfants de moins de quatorze ans est interdite ». En clair, on n’a pas le droit de faire de publicité pour les portables vers les moins de 14 ans. On ne dit pas plus clairement que c’est dangereux, même si les industriels tournent allègrement cette interdiction à coup de visages floutés ou à demi-cachés ou de « packs familles ».

Et d’un point de vue éducatif, ce n’est pas bon non plus… Le portable donne l’habitude de l’immédiat, de l’inorganisation, de l’attention incapable de se fixer cinq minutes de suite sur quelque chose, de l’attente constante et impatiente du prochain appel ou message. Nous avons appris à nous organiser, à prévoir, à attendre, à arriver à l’heure, et puis les portables sont arrivés ensuite et nous ont facilité la vie, mais pour les enfants, il n’y aura pas cet apprentissage pourtant nécessaire. Demandez aux enseignants leur avis sur le portable pour les enfants, vous serez édifiés.

« Mais le portable assure leur sécurité ! » » pensez-vous. Non. Eduquer un enfant, c’est organiser ses activités, surveiller ses fréquentations et lui faire une confiance adaptée à son âge ; pas le géolocaliser ou l’espionner. Les enlèvements ou disparitions d’enfants n’ont pas disparu avec l’émergence des portables, et outre les risques pour la santé, le portable, surtout s’il inclut Internet, peut aussi être l’occasion de contacts que vous ne souhaitez pas pour votre enfant. Sans compter les risques de vol ou de racket. Le portable est un facteur d’insécurité plus que de sécurité.

« Mais tous ses copains en ont ! » dites vous. Pas tous, si vous regardez bien, il y a forcément des parents raisonnables dans le lot. Et si vous dotez votre enfant d’un portable, vous renforcerez la pression sur ceux qui résistent encore.

« Mais il en meurt d’envie ! » Essayez d’analyser ce qui se cache sous cette demande. Si c’est une demande de communication, votre enfant peut avoir une adresse protégée par un mot de passe sur l’ordinateur familial. S’il s’intéresse surtout à la musique, offrez lui un baladeur numérique…

Et ne comptons pas sur un comportement « raisonnable » d’un enfant avec un portable. Un enfant ne peut pas intégrer le message de santé publique : il fait confiance à ses parents ; si c’était dangereux, ils ne lui en auraient pas offert un ; s’ils lui en donnent un, c’est que ce n’est pas dangereux. Nous ne sommes pas capables d’avoir un usage modéré de ces merveilleux joujoux, alors un enfant ? Et l’oreillette ? Avez-vous déjà vu un enfant utiliser une oreillette ?

Si le mal est fait, si votre enfant est déjà équipé, et s’il vous semble impossible de revenir en arrière, aidez-le au moins à prendre les mesures de protection qui s’imposent : forfait respecté, SMS plutôt qu’appels vocaux, usage de l’oreillette, pas d’usage dans les transports en commun où l’émission est maximum, pas de maintien près des organes vitaux - c'est-à-dire en clair pas de portable dans la poche, portable éteint la nuit et surtout pas posé allumé sur la table de chevet, voire sous l’oreiller : un portable émet tout le temps et ces émissions perturbent le sommeil, temps du repos et de la mémorisation.

Faites circuler ce message vers tous les parents de votre connaissance !!

Plus d’informations sur www.robindestoits.org.

 

Objet: assister et fédérer les personnes et les collectifs qui luttent pour la sécurité sanitaire des populations exposées aux nouvelles technologies de télécommunications sans fil
Siège social : 55 rue Popincourt, 75011 Paris
Adresse de correspondance : 12 rue Lucien Sampaix 75010 Paris
Téléphone : 01 43 55 96 08
Association régie par la loi du 1er juillet 1901
e-mail : contact@robindestoits.org
Site : www.robindestoits.org
Membre du « Comité Opérationnel chargé de l’expérimentation sur l’abaissement de l’exposition aux champs électromagnétiques » dans le cadre du Grenelle des Ondes.
Paris, le 31 Août 2011

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 13:03

Des parents retirent leurs enfants
d’une école à cause du WiFi

 

 

Par Robert Mangelsdorf pour Maple Ridge News - 10 12 2010


Des parents d'une école élémentaire de Maple Ridge (Canada) ont retiré leurs enfants de l'école par craintes que les rayonnements du WiFi  nuisent à la santé de leurs enfants.


Parmi ces parents il y a Samantha Boutet docteur en naturopathie qui a constaté cette année que sa fille a commencé à avoir des maux de tête, étourdissements et anxiété à l’école élémentaire publique.


Après avoir étudié les études scientifiques par rapport aux dangers pour la santé des radiations électromagnétiques des routeurs WiFi, le docteur en naturopathie, a été convaincu que ce rayonnement de faible intensité en était le responsable.


"Personne ne pouvait nous dire pourquoi elle était malade", dit-elle.  "Mais l’analyse des symptômes sont les mêmes que ceux décrits dans les études scientifiques."


Effectivement, un routeur sans fil a été installé contre le  mur dans la classe de sa fille.


"C’était elle qui était physiquement la plus proche possible du routeur", a déclaré le Dr Samantha Boutet.

 
Le Dr Samantha Boutet a retiré ses filles, Gabrielle 7 ans et Amélie, 11 ans de l’école publique à cause des préoccupations liées aux
dangers des routeurs Wi-Fi.

 
Étant donné que chaque école du district est maintenant équipée de routeurs Wi-Fi, Samantha Boutet a retiré ses deux filles du système scolaire public et maintenant leur maison c’est leur école.

 
"Je constate qu’avant les maux de tête étaient très importants lorsqu’elles étaient à l'école, depuis ils ont très fortement diminué" a déclaré le Dr Samantha Boutet.


Un autre couple de la même école a emboîté le pas et aussi retiré leur fille de l'école. (NDLR: en réalité c’est dans de nombreuses écoles équipés de WiFi que les parents ont retiré leurs enfants).

 

Lire la suite sur:  http://www.next-up.org/pdf/Des_parents_retirent_leurs_enfants_d_une_ecole_a_cause_du_WiFi_12_12_2010.pdf

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 09:57

 

Le débat sur la sécurité du BlackBerry, (lancé récemment dans certains pays qui ne supportent pas qu’il leur soit impossible de briser les codes de transmission des messages) et plusieurs articles dans la presse spécialisée américaine (Clive Thomson,  The death of the phone call, Wired) posent la question de l’avenir du téléphone mobile.

On a longtemps cru, et écrit, que son développement, faisant suite à celui du cinéma et de la télévision, allait entraîner la fin du courrier, du livre et de l’écrit en général. L’apparition d’internet et du SMS a tempéré cette prédiction. Et voici maintenant qu’apparaît une prédiction radicalement inverse: et si c’était la conversation téléphonique qui était appelée à disparaître?

Ceux qui défendent cette thèse en veulent pour preuve que, aux Etats-Unis, selon l’institut Nielsen, le nombre d’appels téléphoniques  décroît tous les ans depuis 2007, qui aura été l’année d’un record. De plus, ces appels sont de plus en plus brefs: s’ils étaient en moyenne de 3 minutes en 2005, ils ont maintenant perdu près de la moitié de leur durée. A cela s’ajoute que, partout dans le monde, les opérateurs gagnent beaucoup plus d’argent par le transfert de données que par la voix, qui n’est plus qu’une dimension annexe de l’ARPU. Enfin, il est exact que de nombreux jeunes n’utilisent  presque plus leur Smartphone comme téléphone, mais essentiellement comme un moyen d’échanger des messages  par SMS, email, BBM, ou sur Facebook ou Twitter.

Pourquoi? D’abord parce que la voix transmet un message beaucoup plus subjectif et moins fiable que l’écrit. Ensuite –et surtout–  parce que, dans un monde où chacun est de plus en plus en relation avec un très grand nombre de gens, on est de plus en plus soucieux de protéger son intimité. Aussi, chacun accepte-t-il  de moins en moins l’agression que représente un appel téléphonique. La vieille question apparue à la fin du 19e siècle, au moment même de l’émergence du téléphone («pourquoi répondre quand on vous sonne?») revient d’actualité. Beaucoup de gens désormais ne répondent pas quand on les sonne. Aussi, on ne décroche pas quand des inconnus appellent; et même, avec des amis,  prend-on de plus en plus rendez-vous  par SMS pour se parler par téléphone; et on écoute même de moins en moins les messages téléphoniques laissés sur les boîtes vocales.

Tout cela renvoie à quelque chose de profond, parfaitement prévisible: notre idéologie de la liberté individuelle conduit chacun à ne s’intéresser de plus en plus qu’à lui-même, à ne vouloir en faire qu’à sa tête,  et même, plus encore, à l’autisme, au narcissisme, au plaisir de soi. Et donc à refuser toute intrusion d’autrui non sollicitée dans la bulle de son égo. On aime donc recevoir des SMS, des mails ou des BBM, parce qu’on les lit quand et si on veut. Mais on n’aime pas prendre un appel téléphonique qui vous force à obéir à l’injonction d’autrui, de parler, ici et maintenant. Une fois de plus, la musique annonçait cette mutation, par le développement de l’écoute solitaire.

 

la suite ...

Repost 0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 20:21






Face à l’accroissement sans précédent de l'irradiation artificielle micro-ondes dans l’environnement, il est nécessaire et vital d’avoir de nouvelles données pour une évaluation globale de l’impact des ondes sur la santé des humains.


Ce questionnaire enquête anonyme grand public se veut simple.
Pour qu’il soit crédible et représentatif il est essentiel qu’il obtienne une large diffusion en Europe et dans le monde pour engranger le maximum de données statistiques.

Élaboré à l’origine en version papier par le Dr Roger Santini, il a été actualisé
afin d’être au plus près de la réalité du vécu des riverains d’antennes relais.
Après traitement informatique des données, les statistiques seront transmises anonymement aux scientifiques et organismes d’états afin d’analyses et publications.

Merci de votre aide pour la diffusion de cette enquête européenne.
Repost 0

Présentation

  • : les enfants de la nouvelle terre
  • les enfants de la nouvelle terre
  • : Ce congrès consacré aux jeunes et à leur planète se veut positif. Il y sera démontré que seuls une prise de conscience générale et une volonté d'intégrer de nouveaux concepts (autant dans le domaine de la santé que dans celui de l'agriculture) feront basculer l'avenir de l'Homme et sa planète. La santé globale des jeunes préoccupe : Asthme, allergies à de nombreuses substances, diabète, surpoids. Pourquoi autant d'autistes ...
  • Contact

et si c'était autre chose

 

proverbe africain

Quand un enfant nait différent, c'est qu'il a quelque chose de différent à faire

Dr Françoise Berthoud

Que nous soyons
thérapeutes, enseignants
ou simples observateurs de la société,
nous savons
que les troubles du comportement de l'enfant
sont un défi dans beaucoup de familles.
 
Quant à l'autisme,
il s'agit d'une véritable révolution
dans la compréhension de son origine
et de sa fréquence.
 
Dr Françoise Berthoud

Texte Libre

Nouvelle Terre

image-nouvelle-terre-2-.jpg