Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 19:43

Bonjour à tous,

je vous propose de regarder le taiser du film DEMAIN - c'est franchement exaltant !

 

 

 

 

 

 

http://www.kisskissbankbank.com/demain-le-film

Repost 0
Published by MagdaRita - dans solutions humaines
commenter cet article
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 19:25

 

 

 

Repost 0
Published by MagdaRita - dans NOUVEAUX ENFANTS
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:57

photo-7-.jpg

une VISIO - CONFERENCE

 

pour  ENFANTS ET ADOS


 

 

Les ANGES racontés aux ENFANTS

 

* * *

 

J'ai eu la chance d'avoir été initiée au monde angélique, dès le berceau,

par ma mère, qui, dès mon plus jeune âge

me confia qu'un ANGE veillait sur moi

constamment,

ainsi que sur tous les enfants

sans exception.

 

D'aussi loin que je me souvienne,

je me vois encore confier

à mon ami invisible

mes tourments,

mes joies

et

mes petits secrets.

 

J'attendais avec délices

le moment de la prière du soir,

car,

d'après ma maman,

chaque parole de la prière

allumait une nouvelle étoile

dans le ciel.

 

C'est vrai que j'en ai allumé beaucoup !

 

Une courte soirée destinées

 

aux ENFANTS et ADOS

 

Le Mardi 17 juin 2014


Nous commencerons à 19h15


pour terminer à 20h15 pour les plus petits


et 20h45 pour les plus grands.

 

 

 

RDV sur le site

http://www.portesarcenciel.com/


 

Bien entendu, je répondrai à toutes les questions

alors, préparez les dès maintenant.

 

 * * *



Repost 0
Published by MagdaRita
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 12:11

Bonjour ,

 

A cause d'un petit ennui avec mon ordinateur,

 

je suis dans l'obligation de reporter la visio conférence

 

concernant les violences faites aux enfants.


des nouvelles bientôt.

Merci de votre compréhension

 

Magda

Repost 0
Published by MagdaRita - dans Visio-conférences
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 02:01

 


 

www.klagemauer.TV

 


J'ai trouvé une analyse intéressante de la théorie du genre mais, même si l'analyse semble juste,


 

Après vérification, je m'aperçois que les discours sont extrêmistes et orientés -  FAITES VOUS UNE IDÉE PAR VOUS-MEMES

Repost 0
Published by MagdaRita - dans ECOLE EDUCATION
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 16:42

 

Bonjour à tous,

Cet article, rédigé par Tootsie Guéra, me semble d'importance, car comprendre permet d'être plus vigilant quant à la prise des granules homéopathiques. Grâce à cette lecture, j'ai bien intégré l'importance de suivre la prescription médicale en me conformant à ce qui est écrit. Combien de fois n'ai-je, de moi-même simplifié l'ordonnance médicale, en avalant mes gélules tout de go le matin, au lieu des diférentes prises demandées.

(Je remercie mon amie Maryse qui a proposé cet diffusion sur son excellent blog)

 

Tous les détails sur le blog :


http://ladouceurdesmedecinesdouces.overblog.com/

Magda

 


Portrait de l’Homéopathie

Publié le 11 Mai 2014

On demande souvent :

Oui, mais qu’est-ce que cette homéopathie ? Comment fonctionne-t-elle ? D’où vient vraiment cette médecine ? Comment est-elle fabriquée ? Comment peut une goutte de, un granule de, un nom de plante plutôt qu’un autre nom de plante, soigner une personne entière ? Tour d’horizon.


La loi de similitude

L’homéopathie a été crée au début du 19e siècle par le médecin allemand Samuel Hahnemann. Mais Hippocrate déjà, 5 siècles avant notre ère, avait évoqué le principe: « les semblables sont guéris par les semblables ».

Une des bases de l’homéopathie est bien la loi de similitude. Elle a souvent été simplifiée, résumée par « guérir le mal par le mal » . Ce n’est pas cela exactement, on soigne une maladie avec le remède capable de produire sur la personne des symptômes semblables à ceux de la maladie à combattre. Par exemple, l’insomnie peut être améliorée par Coffea, le café. Le café, stimulant du cerveau, provoque une surexcitation du cerveau, de l’insomnie.. Certaines inflammations aiguës, douleurs piquante et brûlantes, surtout si elles provoquent une rougeur, certaines angines par exemple, seront soignées par Apis Mellifica, le venin d’abeille. Parce que le venin d’abeille provoque ce genre de symptômes. L’Opium provoque, dans sa substance brute, un certain « décrochement », met dans un état assez proche du sommeil. Il est donné, en dilution homéopathique, aux nourrissons qui s’endorment trop facilement pendant la têtée, à des personnes âgées ayant tendance à la somnolence. Il aide à rester bien éveillé un soir de fatigue où l’on tient à aller à une conférence. L’Ipéca déclenche des nausées, des vômissements. En dilution homéopathique, cette plante soulagera les mêmes maux, mais provoqués par une indigestion, par le mal des transports.


Inimitable Matière Médicale

Lorsque l’on trouve le remède qui nous convient, on dit que l’on « est » ce remède, c’est cela la parfaite loi de similitude, il y a « simile ». On est Sepia si l’on déprimé, indifférent à tout, Ignatia si l’on est capricieux, avec des états nerveux imprévisibles, Lachesis si l’on est foncièrement jaloux, même sans raison, si l’on parle beaucoup, le soir surtout, si l’on a des problèmes circulatoires, si l’on ne supporte rien de serré autour du cou. Un élément très poétique de l’homéopathie est « la Matière Médicale » dictionnaire de tous les remèdes et des symptômes qui leur correspondent. Chaque remède forme une véritable fresque, saisissante de vérité humaine. On retrouve toutes les tendances, les faiblesses, les détresses, les interrogations de l’être humain.

Lorsque Hahnemann commença ses recherches, une plante parée de toutes les vertus venait de faire une entrée triomphante en Europe: le quinquina. Elle soignait le paludisme, faisait baisser la fièvre, avait une action stomachique. On ne savait pas pourquoi, comment, exactement, mais Hahnemann, expérimentateur né, voulait savoir. « Pour connaître ce qu’un médicament peut produire sur un malade, sachons d’abord ce qu’il peut produire sur un individu en bonne santé » , écrit-il. Il expérimenta sur lui-même. La quinine n’eut pas un effet bénéfique. Lui qui avait souffert de paludisme quelques années auparavant eut le rappel de ses crises. Il expérimenta d’autres plantes, d’autres matières. Il s’aperçut que des ouvriers manipulant le souffre, que des matelots manipulant le mazout, étaient couverts de dermatoses, et se trouvaient guéris par des doses infinitésimales de Sulfur ou de Petroleum, souffre et pétrole. La loi de similitude était née.

Hahnemann, après avoir publié un livre appelé « Un nouveau principe » écrivit en 1810 son fameux « Organon de l’art de guérir ». C’est lui qui donna un nom à cette médecine: homéopathie, du grec « homoios » semblable, et « pathos » souffrance. Deux ans après il enseignait « son » homéopathie à l’université de Leipzig.


L’infinitésimal, la dynamisation

Partant du principe qu’il était important d’ éviter tout effet secondaire avec les médicaments, Hahnemann diluait toujours ses produits. Il se servait d’une technique d’agitation très personnelle: agiter la bouteille du remède et la cogner une dizaine de fois contre un livre à couverture de cuir. Toute l’homéopathie repose sur cette dynamisation. En ce qui concerne la dilution, et surtout les hautes dilutions, les initiés en chimie ont omis une objection: la barrière que représente le nombre d’Avogadro. Lorsque l’on dépasse un certaine stade, 10-23 il n’y a plus de molécules, c’est-à-dire que le solvant ne contient plus de molécules de la souche. Et un remède de 30 CH -Centésimale Hahnemannienne- se place à 10-60. Cela fut un argument anti-homéopathique pendant longtemps. Il y avait donc placébo. Cela rejoignait les atteintes affirmant que l’homéopathique était « psychologique » - L’argument de défense était d’ailleurs, et l’est toujours : « Et les enfants, et les animaux, eux qui réagissent si bien à l’homéopathie, est-ce psychologique? « « Ce n’est pas un placebo » , a répondu un article fait à la suite d’expériences précises, et paru dans « The Lancet » journal scientifique anglais de très haute réputation. Pour la première fois on accueillait une expérimentation à partir d’un remède homéopathique. Il s’agissait là de Pollen 30 CH qui aide à soigner l’allergie. Sur 144 patients allergiques, souffrant de rhume des foins, traités en milieu hospitalier, la moitié recevait un placebo, l’autre Pollen 30 CH. Le résultat, statistiquement, était probant en faveur des patients ayant reçu le principe actif. C’était une première reconnaissance publique de l’homéopathie.


« Tromper la cellule »

Autre point très très important, et peut-être le plus spécifique de l’homéopathie, Hahnemann l’a dit déjà dans son Organon: « l’homme est capable d’auto-régulation ». Dans d’autres médecines on n’en tient pas compte, on pense que l’ homme n’est plus capable de se défendre lui-même, et on donne un médicament qui se substitue à sa capacité de réaction. Le médicament va tuer le microbe. On s’est beaucoup demandé comment agit le remède homéopathique. Il était dit, dans le passé, que le remède « trompait la cellule ».. Actuellement, après des expérimentations en dynamisation faites à partir de solution placebo et de substance active, l’homéopathie semble entrer dans une nouvelle phase. Le remède serait capable, par une activité électro-magnétique, de stimuler la capacité d’auto-régulation de l’être humain. Et de remettre, puisque nous avons tous une énergie vibratoire, toute cellule vibre, l’organisme en résonance avec ses propres fréquences.


Le droit à la différence

Dernier point, l’homéopathie est une médecine tout à fait individualisée. Pour une même maladie chez des personnes différentes, il pourra y avoir différents remèdes. Dans le cas de la même grippe dans une même famille, l’un aura mal dans les os, l’autre sera très abattu, un troisième, l’enfant par exemple, aura une petite température mais continuera à jouer. Le premier recevra Eupatorium, le deuxième Gelsemium, le troisième Ferrum phosphoricum. L’homéopathie tient compte du mode réactionnel de l’individu.

Et puis un même remède sera utile dans plusieurs maladies différentes, pour autant que l’on présente le même tableau. Bryonia, remède des séreuses et des muqueuses - les séreuses tapissent les organes- sera donné par exemple dans la méningite, oedème de la séreuse qui entoure le cerveau, tout comme dans la toux, puisqu’une séreuse entoure les poumons, dans certains problèmes abdominaux, le péritoine fait office de séreuse, dans les rhumatismes, puisqu’une séreuse se trouve dans les articulations.

On dégage également une typologie des malades, correspondant à des caractéristiques physiques, émotionnelles et mentales. Cette médecine se fonde sur trois types de constitutions -notre habitat!- d’où ressortent des portraits plus affinés. 1 : le carbonique: trapu, à ossature épaisse, aux articulations rigides. 2 : le phosphorique: de taille élancée, généralement mince, élégant et fragile. 3 : le fluorique: souplesse et élasticité des tissus et des ligaments, présentant une dentition irrégulière. On a coutume de dire: le carbonique pousse en largeur, le phosphorique en longueur, le fluorique de travers...

Et puis on tient compte des tempéraments. Personne ne souffre de la même façon, ne réagit de la même façon à un traitement. 4 tempéraments types sont dénombrés: les « lymphatiques » nonchalants, les « sanguins », colériques, impulsifs, les « bilieux » susceptibles, vite crispés, et les « nerveux » solitaires, intériorisés.


Reste le terrain. Un microbe oeuvre plus ou moins violemment suivant le terrain qui l’accueille. Ce terrain correspond donc à un parcours prévisible d’un état de santé vers la maladie. On l’appelle aussi diathèse. Trois ont été classées par Hahnemann: la psore, la sycose, la luèse. Le tuberculinisme a été ajouté récemment. Le psorique présente des manifestations aigües assez violentes. L’organisme est encrassé, bien que robuste. Le sycotique a tendance à la rétention, à la cellulite, aux verrues, l’organisme élimine mal. Le luétique a tendance à l’inflammation, à l’induration des tissus. Le tuberculinique a toujours une petite chose qui ne va pas, des petites fièvres qui trainent, ses défenses immunitaires sont mauvaises. -Cela n’a rien à voir avec la tuberculose, qui a pratiquement disparu dans nos pays-.Mais l’on peut penser que les grands tuberculeux du siècle passé avaient en base le tuberculinisme

Tout cet ensemble représente l’être humain que le médecin homéopathe aura devant lui.


La consultation homéopathique

... LIRE LA SUITE ICI

 


http://ladouceurdesmedecinesdouces.overblog.com/
Repost 0
Published by MagdaRita - dans Médecine quantique
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 19:49

Bonjour à tous,

De précieux conseils donnés par le Professeur Joyeux.Vous ne perdrez pas votre temps en vous inscrivant à sa newsletter.

Magda

 

 

La lettre du Professeur Joyeux

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Wordpress Partagez sur Google + Partagez sur Youtube

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d'information indépendant sur la santé, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles. Rendez-vous ici pour vous inscrire gratuitement (vous pouvez vous désinscrire en vous rendant ici).

Quelle est la cuisson idéale pour la santé et obtenir les meilleurs goûts ?

Telle est une des questions fréquemment posées lors de mes conférences au grand public. Je sais bien que mes réponses sont incomplètes, car je ne possède pas la technique sur le bout des doigts. Aussi ai-je demandé à mon épouse de répondre à cette importante question. En effet, trop cuire ou mal cuire les aliments, c’est détériorer leurs qualités nutritionnelles et c’est aussi perturber leur digestion et leur absorption par notre tube digestif.

Christine Bouguet-Joyeux a publié deux livres qui abordent concrètement ce sujet : « Le Guide pratique de Gastronomie familiale – l’Art et le plaisir pour la Santé » et « Tout à la vapeur douce – 100 nouvelles recettes ».

Elle publie début septembre un livre qu’elle a totalement illustré pour les enfants de 4 à 12 ans : « Je cuisine en chantant pour ma Santé », qui sera accompagné de chansons et comptines à chanter en famille.

Je la remercie chaleureusement de son aide si précieuse, une des raisons de ma grande forme physique et psychique.

Professeur Joyeux



Que peut-on attendre de la cuisson idéale ?

La cuisson idéale est sans aucun doute la cuisson à la vapeur douce, inférieure à 95/97°C. Elle réunit beaucoup d’avantages méconnus, tout en se faisant cataloguer comme « fade » ou « bouillie », ce qu’elle n’est évidemment pas.

C’est le seul mode de cuisson qui respecte l’identité de l’aliment.

C’est une cuisson efficace, rapide, protectrice, et qui nettoie les aliments de tous les toxiques, additifs et métaux lourds dûs aux modes de culture, à l’environnement, et aux techniques industrielles de préparation alimentaire.

On peut tout cuire à la vapeur douce : légumes, légumineuses, céréales, viandes, poissons, pain, gâteaux… sauf les fruits qu’on doit toujours consommer frais sans cuisson.

Mais il faut être attentif aux temps de cuisson car plus la durée s’allonge, plus la présence des vitamines diminue et plus les bons nutriments se dégradent. Une bonne cuisson est une cuisson courte, contrairement à la « chaîne du chaud ». Si vous conservez un aliment à 63°C seulement mais pendant des heures, la plupart des nutriments auront été détruits.

L’identité de l’aliment, c'est sa couleur, son odeur, son goût et sa texture

La couleur des vitamines, l’odeur des molécules aromatiques, la saveur des sels minéraux et la texture des fibres sont le reflet des qualités nutritionnelles des aliments. Ces qualités doivent rester les plus naturelles possible pour nous nourrir correctement et être bien assimilées. Elles ne doivent donc pas être dégradées par la cuisson.

Attention aux excès de cuisson

Un excès de cuisson change très vite les glucides complexes en sucres « rapides ». Il dégrade les acides gras ou les transforme chimiquement en molécules complexes. Quant aux protéines, elles se débobinent en acides aminés formateurs de sucre (on dit gluco-formateurs) qui constituent ce que j’appelle des sucres cachés.

Tous ces nutriments transformés perturbent la digestion et le transit intestinal, ouvrent la voie aux dérèglements digestifs et, à long terme, aux maladies du métabolisme, tout en réduisant les défenses immunitaires. Plus grave est l’engrenage à long terme : ainsi plus on cuit, moins on supporte les crudités et les fruits frais, qui seuls peuvent rendre la santé à notre intestin malmené.

Le « cuit-vapeur » révèle les plus grandes qualités de l’aliment à cuire

La vapeur douce, obtenue dans une sorte de couscoussier à un seul étage, avec grille à larges trous et couvercle bombé, et que l’on remplit largement d’eau, va dès l’ébullition environner l’aliment, pénétrer à l’intérieur, le faire transpirer et évacuer les toxiques allergènes, et le cuire très rapidement.

Le meilleur instrument de cuisson à la vapeur douce, qui répond à ces caractéristiques, a été mis au point par André Cocard dans les années 80 sur le modèle des appareils de cuisson asiatiques ou sud méditerranéens ; il l’a nommé Vapok. J’ai bien connu cet homme, champion de brevets en tout genre, qui a travaillé près d’un an au laboratoire. Il venait souvent chez nous, m’a très vite convaincue et beaucoup appris.

Actuellement, deux cuit-vapeur de ce type et très performants sont disponibles sur le marché, le Vitaliseur et le nouveau Vapok, et a été plus répandu depuis sous le nom de vitaliseur.

Pour un maximum d’efficacité, il faut, à la manière chinoise, couper légumes ou viandes en petits morceaux, les étaler dans le tamis, couvrir, remuer, couvrir, et les enlever dès qu’ils sont juste cuits, craquants "al dente" : cinq minutes suffisent. La cuisson se termine par accumulation de chaleur interne alors que les aliments sont déjà sortis du cuit-vapeur et en cours d’assaisonnement.

L’équation température-durée

Il est très important de respecter l’équation température-durée pour les temps de cuisson. On peut cuire la plupart des aliments en cinq minutes, légumes, viandes et volailles coupées, légumineuses trempées depuis la veille (ce qui lance la germination et les enrichit en vitamines et phytohormones).

Par contre, les céréales et les grains assimilés sont à mettre dans un bol en inox avec de l’eau : pour un volume de riz complet ou de sarrasin, il faut un volume et demi d’eau ; pour un volume de quinoa (que l’on doit rincer trois fois pour enlever les substances allergisantes) , un volume trois-quarts d’eau ; pour un volume de millet, deux volumes d’eau ; la durée est de 20 à 25 minutes selon la quantité, dans le tamis du cuit-vapeur avec le couvercle. Le résultat est étonnant, le riz ne colle pas et les grains sont parfaits et uniformément cuits, même pour du riz complet.

Pour le poisson, il faut réduire l’ébullition au minimum, et le sortir dès qu’il blanchit et commence à se fractionner.

Pain ou gâteaux cuiront en vingt à trente minutes selon volume, avec un maximum de moelleux, de légèreté et de digestibilité, surtout si vous remplacez le beurre par de l’huile d’olive douce, et utilisez des farines peu chargées en gluten…


Annonce spéciale de Jean-Marc Dupuis de Santé Nature Innovation :
Il est urgent d'apprendre à lire !

A chaque fois que vous faites vos courses, vous êtes confronté au jargon incompréhensible des listes d’ingrédients. Voici la liste des ingrédients toxiques à éviter absolument quand vous faites vos courses :

Liste des additifs toxiques


Ce tableau est issu du guide de survie au supermarché publié dans le numéro du mois de décembre d'Alternatif Bien-Être que vous recevez immédiatement lorsque vous vous abonnez à l'essai.



Le résultat final est très convaincant, tous les parfums préservés et révélés se fondent au moment où les différents ingrédients sont réunis et assaisonnés avec herbes, sel gris et huile d’olive, et épices à votre goût, dans une cocotte ou un plat. On ne recuit pas, on mélange, on couvre et on laisse fondre cinq minutes avant de servir. Les saveurs sont plus fines et délicates, il s’agit d’une véritable gastronomie qui stimule et restaure les sensations, n’alourdit pas la digestion, et rend à la fois le plaisir de créer des plats savoureux et magnifiques de couleurs naturelles, et celui de déguster avec un palais des saveurs retrouvé !

Je vous souhaite un très bon appétit, et une bonne santé !

Christine Bouguet-Joyeux

Repost 0
Published by MagdaRita - dans ALIMENTATION
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 03:07

 

une VISIO - CONFERENCE

 

pour  ENFANTS ET ADOS


 

Les ANGES racontés aux ENFANTS

 

* * *

 

J'ai eu la chance d'avoir été initiée au monde angélique, dès le berceau,

par ma mère, qui, dès mon plus jeune âge

me confia qu'un ANGE veillait sur moi

constamment,

ainsi que sur tous les enfants

sans exception.

 

D'aussi loin que je me souvienne,

je me vois encore confier

à mon ami invisible

mes tourments,

mes joies

et

mes petits secrets.

 

J'attendais avec délices

le moment de la prière du soir,

car,

d'après ma maman,

chaque parole de la prière

allumait une nouvelle étoile

dans le ciel.

 

C'est vrai que j'en ai allumé beaucoup !

 

Une courte soirée destinées

 

aux ENFANTS et ADOS

 

Le Mardi 17 juin 2014


Nous commencerons à 19h15


pour terminer à 20h15 pour les plus petits


et 20h45 pour les plus grands.

 

 

 

RDV sur le site

http://www.portesarcenciel.com/


 

Bien entendu, je répondrai à toutes les questions

alors, préparez les dès maintenant.

 

 * * *

Repost 0
Published by MagdaRita - dans Visio-conférences
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 01:03

Bonjour à tous,

je me fais la méssagère du site ETRE PLUS qui publie ce très bel article

Magda

 

Le nom est déjà très enchanteur, et prometteur: Le jardin des Fraternités Ouvrières.
Mais la suite l'est encore davantage.
Un véritable jardin d'Eden de la Nouvelle Terre: 1800 m², 2050 variétés d'arbres, 5000 variétés commestibles.
12% d'humus, 3 kg de vers de terre au m².
35 années de jardinage forestier sans aucun apport ni arrosage! (Il est vrai qu'il se trouve en Belgique, cependant)
Et le seul problème est qu'ils n'arrivent pas consommer toute la production abondante de ce jardin.
De quoi tordre le cou à de nombreuses idées reçues!
C'est carrément miraculeux!

La visite filmée est tout aussi fabuleuse: des fruits, des légumes, des plantes, des arbres à n'en plus finir, lourdement chargés d'une production impressionnante!
Cette vidéo m'a fait un effet incroyable: c'est très enthousiasmant!
A voir quand tu as un coup de blues!

Les cadeaux de la Nature sont là!
Le monde de demain nous ouvre ses portes. Donnez-vous la (peine) joie d'entrer!
Prenons-en de la graine!

Avec Amour.
Avi 

 

 

Permaculture
Le jardin des Fraternités Ouvrières

 

 

http://www.foretscomestibles.com (un film complet de 2h HD sera en vente) 
Le jardin d'Eden, n'a disparu que dans le coeur de certains humains! ceux issus des monocultures!
D'autres, comme Gilbert et Josine Cardon, (les auteurs de ce jardin forestier) savent bien qu'il n'a pas disparu et qu'il réside dans la biodiversité, végétale, animale et humaine.
Il ne tient qu'à nous de retrouver le jardin d'Eden, le paradis perdu, mais pour cela, il est impératif de sortir des dogmes, de la monoculture (végétale, animale, philosophique) et de l'esclavagisme si cher au monde dit "civilisé" 
Pour pouvoir enfin reconstituer petit à petit des paradis où l'abondance, la fainéantise, la liberté et la simplicité sont les seules lois. Et ne sont imposées que par le bon sens naturel dont sont dotés tous les êtres sauvages. 
Franck nathie (chercheur en permaculture)
www.foretscomestibles.com
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
Extrait du site:

Qu'est-ce que la Permaculture ?

PERMACULTURE ET ECOSYSTEMES COMESTIBLES

 

La permaculture, à l'écoute des fonctionnements intimes de la nature et des besoins des humains, cherche, d'une certaine manière et notamment à travers la création de forêts comestibles, à recréer des écosystèmes nourriciers et harmonieux pour tous... autrement dit : un paradis sur terre.

 

La permaculture aborde une multitude de domaines qui sont, en quelque sorte, les besoins fondamentaux des êtres vivants (humains inclus) et de l’environnement dans lequel ils vivent : l’habitat, l’alimentation, la médecine, la production alimentaire, les rapports sociaux (besoins fondamentaux), la climatologie, la botanique, la phytosociologie (vie des plantes), l’entomologie (vie de insectes), la pédologie (vie des sols), l’esthétique, etc..). Tous ces sujets seront imbriqués les uns dans les autres pour que les conceptions humaines (design) soient les plus équilibrées et résilientes possibles, en cherchant l’équilibre et la rentabilité énergétique maximale à court, moyen et long terme.

 

Des maisons bioclimatiques, des forêts de fruitiers et de plantes comestibles, prairies céréalières ou fourragères, verger potager, verger poulailler, biotope humide semi naturel, élevage et aquaculture quasi sauvage, etc.

 

Ces systèmes se maintiendront en équilibre dans un effort d’entretien minimum et une rentabilité énergétique maximum par divers principes : synergie, zonage, multifonctionnalité.

 

La « synergie » ou émulation, est la base du développement du monde vivant. C’est cette entraide pour la vie qui permet à chaque être vivant d’avoir une place juste dans un environnement qui évolue et se complexifie en permanence. Le phénomène qui incite à la croissance et à la complexification s’appelle Agradation (qui est l’inverse de la dégradation).

 

La permaculture est une sorte de mélange entre la science, l’école, le boulot et les vacances, en même temps et tout le temps ! Elle s’applique à tous les domaines de la vie et cela se résume par la question : Comment tirer parti des éléments, pour que la situation s’améliore, s’équilibre, s’enrichisse, se complexifie, s’embellisse sans détruire quoi que se soit, mais plutôt en en tirant parti pour créer quelque chose de nouveau ?

 

Interview Audio de Franck NATHIÉ sur la Permaculture

Interview réalisée en octobre 2012 au Salon et Ille et Bio à GUICHEN

par Radio-Laser FM 95.9 Ille et Vilaine www.radiolaser.fr

Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 02:14

 

 

La communication subtile avec son bébé

 

La communication entre la mère et l’enfant qu’elle porte est une communication très différente de celle que nous connaissons habituellement  parce qu’au-delà des mots, c’est d’abord une communication de cœur à cœur et d’âme à âme. L’âme de l’enfant transmet des informations qui peuvent être captées sous forme d’intuitions, de sensations ou de rêves.

Dans son livre « la maternité une aventure fabuleuse » Deepak Chopra explique : « vous et votre bébé partagez continuellement les molécules et les expériences que vit chacun de vous deux. Cet échange dynamique d’information et de messagers chimiques sont les codes qui rendent votre cœur et votre esprit capables de communiquer avec le cœur et l’esprit  de votre bébé ».

 

Dans les semaines qui suivent la conception, nous portons un germe de vie. Ce n’est pas encore un être différencié. Puis l’embryon devient fœtus, et  entre le troisième et quatrième mois de grossesse, une conscience plus grande de ce qu’il est se développe. L’âme intègre le corps du fœtus. L’embryon, cette étincelle de vie devient un être humain incarné. Il y a un passage et certaines mères ressentent ce changement.

 

Les parents dans un moment de méditation ou de prière peuvent appeler l’âme de leur enfant. La simple puissance de notre intention alliée à l’élan de notre cœur est suffisante. Exprimez à son l’âme votre désir de l’accompagner ; de la soutenir.

L’âme peut être ressentie tout autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du corps car pendant la gestation, elle n’habite encore le corps qu’en partie.

Parfois, la mère, mais aussi le père, peuvent sentir l’énergie particulière de cette âme, son tempérament et ce qu’elle vient exprimer et accomplir comme chemin sur cette terre.

Cette communication subtile fait partie de nos capacités enfouies. Nous pouvons tous y avoir accès.


En projetant un rayon de lumière de votre cœur vers votre utérus, vous construirez tel un chemin de lumière facilitant la communication de cœur à cœur.


Exprimez à votre enfant votre désir de communiquer avec lui sans que ceci ne soit une obligation.

Et soyez simplement attentive à toutes les perceptions, sensations impressions images ou mots qui peuvent se présenter spontanément.

Le défi est de laisser aller toute attente.

Durant sa période de gestation l’enfant peut ainsi communiquer à sa façon avec sa mère, d’âme à âme et d’esprit à esprit.


La mère  ne va pas forcément  avoir une image ou entendre des mots mais elle peut  ressentir ce que son bébé émet car une transmission plus directe s’effectue sur le plan énergétique et le fait d’être enceinte accroit souvent notre réceptivité aux plans subtils.

Le bébé peut transmettre des indications qui passeront par le cerveau de la mère et se transformeront en inspirations, en envies, en goûts particuliers.


Il peut par exemple inspirer son prénom à sa mère, suggérer des modifications de son rythme de vie voire même transmettre certaines inspirations  sur les conditions qu’il souhaiterait pour sa naissance.


 Cette « écoute intérieure » demande bien sur une grande transparence et une certaine vigilance pour ne pas projeter nos propres rêves, désirs  ou attentes  sur l’enfant à venir.


Sophie Guedj Metthey est thérapeute et auteur du livre

"Vivre et transmettre le meilleur pendant sa grossesse"

( éditions du souffle d'or) 

un ouvrage qui offre des clés pour permettre aux femmes enceintes d'accompagner leur enfant en gestation à vivre le mieux possible la période fondamentale de sa vie intra utérine:

et du CD de méditation "Prendre soin de son bébé intérieur ou en gestation"

 Vous pourrez trouver sur son site 

 

http://www.sophieguedjmetthey.com/boutique-tag-vivre_et_transmettre_le_meilleur_pendant_sa_grossesse.html


Repost 0
Published by MagdaRita - dans NAISSANCE
commenter cet article

Présentation

  • : les enfants de la nouvelle terre
  • les enfants de la nouvelle terre
  • : Ce congrès consacré aux jeunes et à leur planète se veut positif. Il y sera démontré que seuls une prise de conscience générale et une volonté d'intégrer de nouveaux concepts (autant dans le domaine de la santé que dans celui de l'agriculture) feront basculer l'avenir de l'Homme et sa planète. La santé globale des jeunes préoccupe : Asthme, allergies à de nombreuses substances, diabète, surpoids. Pourquoi autant d'autistes ...
  • Contact

et si c'était autre chose

 

proverbe africain

Quand un enfant nait différent, c'est qu'il a quelque chose de différent à faire

Dr Françoise Berthoud

Que nous soyons
thérapeutes, enseignants
ou simples observateurs de la société,
nous savons
que les troubles du comportement de l'enfant
sont un défi dans beaucoup de familles.
 
Quant à l'autisme,
il s'agit d'une véritable révolution
dans la compréhension de son origine
et de sa fréquence.
 
Dr Françoise Berthoud

Texte Libre

Nouvelle Terre

image-nouvelle-terre-2-.jpg