Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 03:53

 

Bonjour,
Ils remettent ça ! le ZIZI SEXUEL revient à Paris après y avoir fait ses débuts en 2007.
Ce qui m'étonne, c'est que ça fait 7 ans que l'expo tourne en Europe et en France...Elle a démarré à Paris en 2007 et revient à Paris... pour une expo temporaire comme ils disent... une expo. de 10 mois !!!!

 Du 14 octobre 2014 au 2 août 2015 à la cité des Sciences

Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à le lettre de A.Blondel (ci-dessous). Et ce qui m'étonne encore plus - c'est que ce fut un succès !
Au total, l'expo "Zizi sexuel" a été vue par un demi-million de personnes en France et en Europe.
Ai-je pris un coup de vieux - ai-je loupé une marche ?
faites-vous une idée en faisant des recherches sur le net et dites moi ce que vous en pensez.
En tout cas, j'ai signé la pétition.
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/expos-temporaires/zizi-sexuel/
Magda

 

 

Chers amis,

Dans les semaines qui viennent, des milliers d'élèves vont être emmenés par leur école à l'exposition du « Zizi sexuel », à la Cité des Sciences à Paris.

Cette exposition, qui présente de multiples scènes de coït explicites, s'adresse aux enfants dès 8-9 ans sous prétexte que « les ados sont taraudés par le sexe ».


Vous avez peut-être comme moi un enfant de 9 ans dans votre entourage. Franchement, avez-vous l'impression qu'il soit déjà « ado » et « taraudé par le sexe » ?

Si c'est le cas, et que vous voulez l'encourager, alors ne signez surtout pas cette pétition.

Mais ma nièce, elle, joue à la corde à sauter avec ses copines, dessine des princesses, fait du vélo, joue à l'élastique, à chat, et à la marelle (oui, certains jeux sont indémodables). D'accord, elle a aussi une console de jeux.

Quand même… où donc vont-ils trouver ces enfants de 9 ans « taraudés par le sexe » ?

Et pourtant des milliers d'élèves vont encore être amenés par leurs professeurs des écoles à cette exposition du « Zizi sexuel », avec la bénédiction du ministère !

Mais dans quel but ? Pour leur apprendre quoi ?


• Dans cette exposition, les enfants sont invités à appuyer sur une pédale pour provoquer l'érection, puis l'éjaculation d'un mannequin.


• Ils doivent manipuler la langue de deux marionnettes grandeur nature pour apprendre « à se rouler une pelle ».


• On les fait se coucher sur le lit d'une chambre conjugale pour visionner des scènes d'amour.

• Dans une salle où il est interdit aux adultes d'entrer, on leur fait mettre des écouteurs pour entendre des propos sur la masturbation et l'homosexualité, que je vous laisse imaginer.


L'Éducation nationale, qui a participé à l'organisation en tant que « conseil », apporte également l'essentiel des recettes financières de cette exposition (qui est, par le fait même, un « succès ») en y envoyant des milliers de classes, le plus souvent à l'insu des parents.


C'est pourquoi SOS Éducation lance aujourd'hui une grande pétition : Non au "Zizi sexuel" ! Ne bâclons pas l'éducation sexuelle de nos enfants !

Nous voulons que les parents soient systématiquement informés du contenu précis de cette exposition, et que l'école ne l'impose pas à nos enfants.

Pour signer cette pétition, cliquez ici.

L'itinéraire de visite, disponible sur le site officiel, donne le ton : Titeuf amène son père qui « croit encore que c'est les cigognes qui apportent les bébés ».

Le trait d'humour aurait pu faire sourire. Et le personnage de Titeuf est en effet très séduisant pour les enfants. Mais le dessin est à l'image du reste : débilisé et passif, le parent laisse l'enfant prendre l'initiative et faire ses propres expériences seul.

À travers ce parcours, les parents sont dévalorisés ou tenus à l'écart, comme par exemple dans ce « coin des pré-ados (interdit aux adultes) »… où des adultes peuvent parler de sexualité - toujours avec humour pour que l'enfant soit plus réceptif, sans le regard de ses parents.

On y apprend notamment que l'idéal des jeunes filles est d'avoir de gros seins, quitte à faire semblant. Le ton de l'humour et l'usage du dessin permettent d'évacuer la question de fond (de l'image de soi, du regard des autres), et de laisser l'image d'une femme fièrement siliconée sous un bikini aux couleurs des USA.

Non seulement on implique les enfants dans des pratiques qui n'ont rien à voir avec leur propre vécu, en leur instillant des images de pseudo-libération sexuelle, d'un autre âge, par une manipulation évidente...
mais en plus, on insinue que les parents n'ont rien à dire, en coupant les enfants des repères familiaux essentiels pour se structurer.

Si vous avez peur de réagir, de passer pour coincé, si vous trouvez normal de catapulter des enfants de 8-9 ans dans une sexualité d'adulte, au flirt et à la mécanique sexuelle, fermez ce mail.

Mais si vous êtes choqués comme nous par ce « succès » fabriqué, alors signez la pétition Non au "Zizi sexuel" ! Ne bâclons pas l'éducation sexuelle de nos enfants ! et transmettez ce mail à tout votre carnet d'adresses.

Il faut absolument que nous soyons le plus grand nombre possible à protester.
Merci infiniment, par avance, de tout ce que vous pourrez faire pour les enfants.

Antoine Blondel
Responsable de la relation Parents-Professeurs
SOS Éducation

P.S. Dans la brochure qui leur sert de manuel pendant le parcours, les enfants ont pour images des relations amoureuses des images violentes (toujours sous couvert d'humour) ou explicitement sexuelles. Dans le document remis aux enseignants (disponible sur Internet), on va même jusqu'à avancer que la « pornographie ne perturbera pas leur comportement, leur vie sexuelle plus tard » !

Signez la pétition pour exiger que les parents soient vraiment informés et puissent décider eux-mêmes si leurs enfants doivent aller voir cette exposition.



Antoine Blondel
Responsable des relations parents - professeurs
SOS Éducation

 

 


 
 

 

 









   
Repost 0
Published by MagdaRita - dans ECOLE EDUCATION
commenter cet article
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 10:48

 

Bonjour à tous,

J'ai le plaisir de vous annoncer la nouvelle conférence de Christophe CHENEBAUD

"INNOVER POUR CHANGER LE MONDE" 
Forum 104 à Paris jeudi 9 octobre de 20h à 22h

Il aura l'occasion d'aborder les clefs du changement individuel, l'implication positive, le changement sociétal, les pionniers du nouveau monde, et aussi son parcours et ses actions personnelles.
"Un nouveau monde est en marche. Des initiatives positives émergent sur les cinq continents : des petites révolutions locales qui répondent à la plupart des maux de la planète. Ces bâtisseurs de l’avenir sont à l’origine de solutions innovantes pouvant être démultipliées à une vaste échelle, ainsi que de changements sociétaux profonds. « Nous ne résoudrons pas les problèmes avec les modes de pensées qui les ont engendrés » disait Einstein. Que ceux-ci inspirent positivement nos changements individuels et nous montrent la voie pour nous impliquer chaque jour davantage dans la création d’un monde meilleur. "
Plus d'informations sur :
Cher amis parisiens, n'hésitez-pas à diffuser cette information.
Christophe Chenebault
Fondateur du média culturel EVENE, plus sur www.evene.fr
Auteur du livre IMPLIQUEZ-VOUS !, plus sur www.impliquez-vous.com
Co-initiateur du PRINTEMPS DE L'EDUCATION, plus sur www.printemps-education.org
Co-fondateur des RENCONTRES CHANGER LE MONDE

Et initiateur du projet-livre RIEN N'EST ETERNEL SAUF LES ETINCELLES en soutien aux Indiens Kogis

www.etincelles.lelivre.org
Repost 0
Published by MagdaRita - dans solutions humaines
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 19:39
Il était une fois...... LES ABEILLES VERTES.....
 
 
Un jour, l'une de nous eut l'idée de lancer le verbe sur un sujet qui lui causait interrogations et colère, l'ECOLE.
D'autres, qui partageaient son point de vue, ont aussitôt répondu à l'appel.
C'est ainsi qu'un groupe s'est formé, portant le même idéal.
Créer de belles écoles pour que les enfants puissent y éclore avec bonheur.
Et comme toutes ont le goût du ménage bien fait, elles décidèrent qu'il fallait dépoussiérer  à grands coups de torchon les étagères de l'Education Nationale.
Fini, les horaires hallucinants les fesses clouées sur une chaise !
 Fini, les devoirs à faire aussitôt sortis de l'école !
Fini, les cadences infernales !
Fini, les classes surchargées !
Fini, les enseignants stressés et mal considérés par leur hiérarchie !
Fini, les enseignements livresques et théoriques ! 
Fini, les terrains de jeux et les cours extérieures bitumées, froides, tristes, sans arbres ni herbes folles !
 Fini, les rechignades et mal au ventre  des enfants les matins d'école !
Fini, leurs petits yeux fatigués !
FINI FINI FINI !
Du courage et  de la détermination, chacune en ayant à revendre, elles fondèrent un groupe solidaire et fort : LES ABEILLES VERTES.
 
 
Toutes sont d'accord pour constater que ces dernières décennies ont vu grandir une génération d’enfants bien particulière qui ne veut et ne peut absolument se contenter du monde obsolète que nous leur laissons et encore moins  du système éducatif logique et froid dans lequel ils ne s’épanouissent pas.
Même si, de par le monde, la voix des enfants a été entendue et que de nombreuses initiatives continuent de voir le jour, tout reste à faire.
Ces enfants viennent avec un savoir-faire abouti qu’ils n’auront de cesse de proposer à leur famille et à la société. Ils sont porteurs d’idées et concepts évolutionnaires pour notre humanité et, si nous prenons la peine de les écouter et les entendre, nous pourrons découvrir leur grand talent créatif.
Pour toutes ces raisons, à nous, adultes, il incombe de les accueillir,  les entendre et les accompagner dans la mise en place de leurs projets. A nous de redéfinir nos institutions, nos écoles, tout ce qui touche les jeunes; créer les structures officielles dont ils ont besoin, implanter des ateliers innovants, créer des entreprises, leur faire administrer nos bureaux d’étude.
Les Abeilles Vertes se concertèrent pour « plancher » sur une école largement ouverte à tous les enfants, chacun accueilli dans sa différence, et s'accaparèrent cette belle phrase provenant d'une tribu d'Afrique du Sud :
 
« Si un enfant naît différent,
 C’est qu'il a quelque chose de différent à faire ».
 
 
DE NOUVELLES ECOLES POUR UNE NOUVELLE GENERATION
 
 
Le choix de la Technique Freinet : en constante évolution
 
Elle permet, dès le plus jeune âge, de débattre en groupe, interroger, observer en silence, émettre ses propres hypothèses, les partager avec les autres, selon le désir et la spécificité de chaque enfant, chaque fois avec plaisir,
Elle favorise l’esprit d'invention, la communication, l'implication, le dialogue, le respect mutuel, la collaboration, permettant au jeune d'acquérir ainsi confiance en soi et en ses possibilités de progresser par lui-même,
Elle permet aux enfants de choisir, à différents moments de la journée, le travail coopératif ou l'organisation individuelle,
Elle permet que chaque enfant puisse prendre la parole et exprimer sa vision personnelle sur tous sujets,
Elle s’appuie sur la compréhension beaucoup plus que sur la mémorisation,
Elle permet d'allumer le désir  spontané d'apprendre par l'émulation plutôt que par la compétition,
Elle ne classe ni ne note,
Elle a une vision large  tournée vers le monde extérieur,
Elle conduit chaque enfant au respect de soi, à la dignité,
Toutes ces pratiques développent la personne, rendent les enfants responsables, entreprenants, autonomes, curieux, capables d'autodiscipline et surtout, optimistes, ayant foi et espoir en la Vie.
 
 
Ces écoles ont pour objectif l’acceptation des enfants dans ce qu’ils sont, avec leurs différences. Accueillis dans un cadre de vie en pleine nature par des maîtres exemplaires, formés à la technique d’apprentissage Freinet, ces jeunes s'y s’épanouissent en toute quiétude.
 
A leur disposition selon les lieux :
 
-     Une ferme, un potager que les enfants gèrent sous forme de coopérative,
-     Un centre multimédia où livres et nouvelles technologies sont tout à fait complémentaires,
-     Une miellerie,
-     Un espace créatif pour tous les arts,
-     Une cantine auto gérée,
-     Des ateliers de pratiques manuelles – savoir-faire ancien et d'avant garde, accueillant des personnes de tous âges voulant partager avec les jeunes leurs talents et expériences en tous domaines.
-     Et bien d'autres éléments spécifiques à chaque projet.
 
Les jeunes observent et expérimentent par eux-mêmes entourés d'enseignants patients et à l'écoute créant ainsi une ambiance sécurisée à la fois sereine et joyeuse pour tous.
 
Il serait réducteur de résumer ce magnifique projet par ces quelques lignes,
Aussi,
Si vous souhaitez contribuer à son émergence,
De quelque façon que ce soit,
Nous vous invitons à nous rejoindre.
 
Ne dit-on pas que l'union fait la force ?
 
Vous êtes intéressés ? Merci de contacter les Abeilles Vertes
 
 
Magda-Rita MAFFEZZOLI :
                0613951771 (sms)
 mafejolie@gmail.com   Skype : mafejolie
 
Françoise DIEU :
                061319772
dieufrancoise@gmail.com Skype : francoisedieu
 
Emmanuelle TEMPLE :
                0663853418 
emmatemple@aol.com  Skype : emmanuelletemple
Repost 0
Published by MagdaRita - dans ECOLE EDUCATION
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 19:34
Il était une fois...... LES ABEILLES VERTES.....
 
 
Un jour, l'une de nous eut l'idée de lancer le verbe sur un sujet qui lui causait interrogations et colère, l'ECOLE.
D'autres, qui partageaient son point de vue, ont aussitôt répondu à l'appel.
C'est ainsi qu'un groupe s'est formé, portant le même idéal.
Créer de belles écoles pour que les enfants puissent y éclore avec bonheur.
Et comme toutes ont le goût du ménage bien fait, elles décidèrent qu'il fallait dépoussiérer  à grands coups de torchon les étagères de l'Education Nationale.
Fini, les horaires hallucinants les fesses clouées sur une chaise !
 Fini, les devoirs à faire aussitôt sortis de l'école !
Fini, les cadences infernales !
Fini, les classes surchargées !
Fini, les enseignants stressés et mal considérés par leur hiérarchie !
Fini, les enseignements livresques et théoriques ! 
Fini, les terrains de jeux et les cours extérieures bitumées, froides, tristes, sans arbres ni herbes folles !
 Fini, les rechignades et mal au ventre  des enfants les matins d'école !
Fini, leurs petits yeux fatigués !
FINI FINI FINI !
Du courage et  de la détermination, chacune en ayant à revendre, elles fondèrent un groupe solidaire et fort : LES ABEILLES VERTES.
 
 
Toutes sont d'accord pour constater que ces dernières décennies ont vu grandir une génération d’enfants bien particulière qui ne veut et ne peut absolument se contenter du monde obsolète que nous leur laissons et encore moins  du système éducatif logique et froid dans lequel ils ne s’épanouissent pas.
Même si, de par le monde, la voix des enfants a été entendue et que de nombreuses initiatives continuent de voir le jour, tout reste à faire.
Ces enfants viennent avec un savoir-faire abouti qu’ils n’auront de cesse de proposer à leur famille et à la société. Ils sont porteurs d’idées et concepts évolutionnaires pour notre humanité et, si nous prenons la peine de les écouter et les entendre, nous pourrons découvrir leur grand talent créatif.
Pour toutes ces raisons, à nous, adultes, il incombe de les accueillir,  les entendre et les accompagner dans la mise en place de leurs projets. A nous de redéfinir nos institutions, nos écoles, tout ce qui touche les jeunes; créer les structures officielles dont ils ont besoin, implanter des ateliers innovants, créer des entreprises, leur faire administrer nos bureaux d’étude.
Les Abeilles Vertes se concertèrent pour « plancher » sur une école largement ouverte à tous les enfants, chacun accueilli dans sa différence, et s'accaparèrent cette belle phrase provenant d'une tribu d'Afrique du Sud :
 
« Si un enfant naît différent,
 C’est qu'il a quelque chose de différent à faire ».
 
 
DE NOUVELLES ECOLES POUR UNE NOUVELLE GENERATION
 
 
Le choix de la Technique Freinet : en constante évolution
 
Elle permet, dès le plus jeune âge, de débattre en groupe, interroger, observer en silence, émettre ses propres hypothèses, les partager avec les autres, selon le désir et la spécificité de chaque enfant, chaque fois avec plaisir,
Elle favorise l’esprit d'invention, la communication, l'implication, le dialogue, le respect mutuel, la collaboration, permettant au jeune d'acquérir ainsi confiance en soi et en ses possibilités de progresser par lui-même,
Elle permet aux enfants de choisir, à différents moments de la journée, le travail coopératif ou l'organisation individuelle,
Elle permet que chaque enfant puisse prendre la parole et exprimer sa vision personnelle sur tous sujets,
Elle s’appuie sur la compréhension beaucoup plus que sur la mémorisation,
Elle permet d'allumer le désir  spontané d'apprendre par l'émulation plutôt que par la compétition,
Elle ne classe ni ne note,
Elle a une vision large  tournée vers le monde extérieur,
Elle conduit chaque enfant au respect de soi, à la dignité,
Toutes ces pratiques développent la personne, rendent les enfants responsables, entreprenants, autonomes, curieux, capables d'autodiscipline et surtout, optimistes, ayant foi et espoir en la Vie.
 
 
Ces écoles ont pour objectif l’acceptation des enfants dans ce qu’ils sont, avec leurs différences. Accueillis dans un cadre de vie en pleine nature par des maîtres exemplaires, formés à la technique d’apprentissage Freinet, ces jeunes s'y s’épanouissent en toute quiétude.
 
A leur disposition selon les lieux :
 
-     Une ferme, un potager que les enfants gèrent sous forme de coopérative,
-     Un centre multimédia où livres et nouvelles technologies sont tout à fait complémentaires,
-     Une miellerie,
-     Un espace créatif pour tous les arts,
-     Une cantine auto gérée,
-     Des ateliers de pratiques manuelles – savoir-faire ancien et d'avant garde, accueillant des personnes de tous âges voulant partager avec les jeunes leurs talents et expériences en tous domaines.
-     Et bien d'autres éléments spécifiques à chaque projet.
 
Les jeunes observent et expérimentent par eux-mêmes entourés d'enseignants patients et à l'écoute créant ainsi une ambiance sécurisée à la fois sereine et joyeuse pour tous.
 
Il serait réducteur de résumer ce magnifique projet par ces quelques lignes,
Aussi,
Si vous souhaitez contribuer à son émergence,
De quelque façon que ce soit,
Nous vous invitons à nous rejoindre.
 
Ne dit-on pas que l'union fait la force ?
 
Vous êtes intéressés ? Merci de contacter les Abeilles Vertes
 
 
Magda-Rita MAFFEZZOLI :
                0613951771 mail  mafejolie@gmail.com   Skype : mafejolie
 
Françoise DIEU :
                0613197727 mail  dieufrancoise@gmail.com Skype : francoisedieu
 
Emmanuelle TEMPLE :
                0663853418 mail emmatemple@aol.com  Skype : emmanuelletemple
Repost 0
Published by MagdaRita - dans ECOLE EDUCATION
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 10:20

 

Chers amis, parents, grands-parents,

écoutez bien le message très clair du professeur et faite suivre à vos familles.

Magda

 

 

Voici le lien à faire circuler :  http://petition.ipsn.eu/papillomavirus.php

     
  Institut pour la Protection de la Sante Naturelle  
 

Une vidéo comme vous n'en avez jamais vue

Chère amie, cher ami,

C'est avec une intense émotion que je vous transfère cette vidéo qui déjà est partout sur les réseaux sociaux.

Avec cela, je pense que nous pouvons toucher tous les parents et grands-parents qui ont des enfants visés par la campagne de vaccination scolaire anti-HPV qui pourrait bientôt commencer à grande échelle.

Mais en diffusant très largement cette vidéo, nous pouvons encore arrêter cette campagne de vaccination massive que rien ne justifie en l'état actuel des connaissances médicales.

Merci d'agir dès à présent en cliquant sur l'image ci-dessous puis en transférant ce message à tous vos contacts.

Video papillomavirus


Lien vers la vidéo.

Merci de votre mobilisation,

Augustin de Livois

 
 


Soutenez l'IPSN

Vous souhaitez soutenir les actions de l'IPSN et faire un don : visitez la page ici.



Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de vous rendre à la page qui se trouve ici.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.



Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES
IPSN


Vous recevez ce message à l'adresse BELODIE82@hotmail.com car vous avez souscrit à l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter de l'IPSN, vous pouvez vous désabonner ici.
 
     
Repost 0
Published by MagdaRita - dans VACCINATIONS
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 14:44

Bonjour,

attendons avec impatience la traduction du livre : Anna, l'école et le Bon Dieu !

Magda

Grand Entretien avec Richard David Precht

"Notre école est un crime"

 

sans-titre-1_4.jpg

 

 

Très populaire outre-Rhin, ce philosophe allemand démontre l'archaïsme du système scolaire occidental...

[EXTRAIT - Entretien à lire en intégralité dans CLES Août-Septembre]
Sa célébrité n’a pas encore vraiment atteint la France mais, en Allemagne, depuis sept ans, c’est un phénomène. Comment expliquer le succès de Richard David Precht, dont certains ouvrages se sont vendus à plus d’un million d’exemplaires ?
L’intéressé pense tenir la clé : “Je joue dans mon pays un rôle qui n’était jusqu’ici occupé par personne : celui du philosophe public, qui parle à la télé.
De notre côté du Rhin, nous n’avons pas la culture des philosophes comme Sartre, Camus, Derrida, Deleuze ou Foucault (aujourd’hui Comte-Sponville, Onfray, Ferry, Enthoven et, bien avant eux, Voltaire, Rousseau, Diderot) qui interviennent dans la vie publique et que personne ne s’étonne de voir s’exprimer sur tout, de la politique à l’amour. Outre-Rhin, même Habermas ou Adorno, les plus fameux contestataires des années 1960-70, demeuraient à l’intérieur du cadre académique et n’auraient jamais fréquenté un talk-show télévisé.”
Precht, lui, a été lancé par son passage dans l’émission d’Elke Heidenreich, la Bernard Pivot allemande, pour son best-seller au titre surréaliste,“Qui suis-je et, si je suis, combien ?”. Une quête kantienne rédigée comme un thriller, dans un langage souvent drôle (qui contraste avec l’air hypersérieux que son auteur affiche généralement) et mélangeant le doute cartésien et “Star Trek”, l’enthousiasme nietzschéen et le triomphe des Rolling Stones, la caverne de Platon et la cyberréalité…
Bref, un raconteur d’histoires provocateur, qui aime replacer les grands auteurs philosophiques et leurs lecteurs dans leurs contextes de vie respectifs. 
L’homme est par ailleurs un passionné de sciences, notamment de neurologie. Une passion qui, curieusement, l’amène aujourd’hui à focaliser son attention sur l’école et la pédagogie. Et à proposer une véritable utopie éducative pour le XXIe siècle. C’est surtout pour cette raison que nous désirions le rencontrer.

A vous lire, vous auriez pu aussi bien devenir scientifique que philosophe. Le cerveau, l’embryon, l’évolution : les sciences naturelles vous passionnent…

Oui, depuis l’enfance ! Paradoxalement, je les aimais tant que je n’ai jamais voulu les mêler à la chose scolaire. Je ne les ai pas étudiées à l’université, par peur d’être déçu par le commentaire desséchant qu’on m’en ferait. J’ai donc étudié la philosophie, tout en me tenant informé par moi-même des avancées des sciences du vivant.
Si nous nous trouvions devant un aquarium tropical, je pourrais vous en décrire tous les habitants, leur physiologie, leurs mœurs. Je passe des heures avec des biologistes ou des éthologues qui sont souvent surpris de tomber sur un philosophe si épris de leurs travaux.

Votre dernier livre, « Anna, l’école et le bon Dieu » (pas encore traduit en français), utilise les récentes découvertes sur le cerveau pour s’attaquer férocement au système scolaire occidental dont vous dites qu’il « trahit nos enfants »…

Absolument. Pourquoi diable l’école resterait-elle obstinément étanche à toutes les découvertes des neurocognitivistes, des psychologues du développement, des évolutionnistes, des linguistes, des anthropologues ? Le monde des grandes entreprises est souvent plus éclairé que nos écoles qui continuent à fonctionner, au fond, sur le modèle de la société industrielle, vieux de plus d’un siècle. 
http://www.cles.com/debats-entretiens/article/notre-ecole-est-un-crime


Repost 0
Published by MagdaRita - dans ECOLE EDUCATION
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 22:30

Merci Corinne pour la teneur de cet article. Heureuses les futures mères qui choisiront de faire naître leur BB  au naturel. Ha la la si j'avais su !

Magda Rita

 

 

Si Max Ploquin (pionnier de l’accouchement sans douleur) était encore parmi nous, il vous parlerai beaucoup mieux que moi de l’accouchement orgasmique !

Il a filmé beaucoup d’accouchements et j’ai pu voir un de ces films où la future mère est en état extatique. Elle est détendue et rigole au moment où le bébé arrive au monde ! Vous pouvez aller sur son site Quelle naissance pour y piocher des informations et y voir quelques vidéos ! Dommage que des personnes comme lui ou comme Michel Odent ne soient pas plus nombreuses !  Remarquez bien que ce sont des hommes au service de femmes :-) Leurs connaissances de la femme sont telles que même les femmes en apprennent sur elles-mêmes ! Je peux en témoigner personnellement. C’est bluffant !

Si je souhaite aborder ce sujet, c’est parce que trop souvent nous présentons l’accouchement comme un moment difficile, douloureux, très médicalisé, … Cela nous fait oublier que la naissance est naturel ; c’est un passage dans le cycle de la vie !

Nous, les femmes, avons toutes les capacités, compétences pour que cet évènement soit vécu agréablement. L’implication ou souvent l’ingérence du monde médical, avec notre accord d’ailleurs (car qui ne dit mot consent), nous empêche de nous relier à notre pouvoir de femme, de mère qui nous permettrait de mettre en place l’ambiance, l’environnement, les moyens nécessaires à un accouchement sans douleur voire orgasmique.


Pour étailler le sujet, je vous propose de visionner un film sur les accouchements sans douleur dont je ne connais pas le titre original mais qui est diffusé sur Youtube.

Dans ce film d’environ 1h30, vous pourrez partir à la rencontre de femmes enceintes, qui avec l’aide de leur conjoint (participation capitale dans un accouchement sans douleur ;-) ), accouchent bien souvent chez elles, dans des conditions très agréables.

Elles racontent comment elles ont vécu ce moment et ce qu’elles ont ressenti. Elles nous donnent envie de vivre la naissance de cette façon. Et je suis convaincue qu’aujourd’hui c’est possible, à la condition que nous nous réapproprions notre pouvoir de femme, notre libre arbitre. Nous seuls, parents, savons ce qui est bon pour nos enfants !


La naissance, étant le point de départ de la vie d’un enfant (tout le monde sera d’accord ;-) ), il semble important voire capital de mettre tout en oeuvre pour que ce passage se fasse dans les meilleures conditions. Imaginez donc les émotions et ressentis d’un bébé que la maman vient de mettre au monde dans un état extatique !


Moi perso, j’aurai vraiment apprécié être accompagnée de Max Ploquin, Michel Odent ou Bruno Audousset (sage-femme à Rochefort et animateur de la formation périnatale que j’ai suivi à l’Ecole Dargère Univers) pendant mes grossesses. Mes accouchements se seraient sûrement déroulés différemment et aujourd’hui mon travail de réparation serait moindre.


Cependant, si je les ai vécus de cette façon, ce n’est pas anodin. Je peux en parler maintenant en connaissance de cause. Et c’est ce que je souhaite partager avec vous !


Dites-moi ce que vous avez pensé du film ? Que pensez-vous de l’accouchement orgasmique ?

 

 

Corinne THOMAS

Accompagnante Holistique

Accompagnante en Périnatalité

Tél : 06.82.19.71.10

 

Site : www.bienetreetmaternitebio.com

Blog : www.chuchotemoialoreille.com
Repost 0
Published by MagdaRita - dans NAISSANCE
commenter cet article
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 08:27

 

Bonjour,

Très intéressante vidéo qui démontre l'inaptitude des médecins dits spécialisés à détecter les différents symptômes autistique, dans notre pays.


Enfin on parle des dégâts de la théorie développée par Bruno Betelheim qui a fait école dans les année 70 en France.

Il fit de cruelles expériences sur les enfants des orphelinats roumains qui m'ont mises très en colère à cette époque.

 

 

à bientôt,

Magda

 

 

 

 

Repost 0
Published by MagdaRita - dans AUTISME ASPERGER
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 20:04

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by MagdaRita - dans MELI MELO
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 06:19

 

 

Repost 0
Published by MagdaRita - dans Notre monde
commenter cet article

Présentation

  • : les enfants de la nouvelle terre
  • les enfants de la nouvelle terre
  • : Ce congrès consacré aux jeunes et à leur planète se veut positif. Il y sera démontré que seuls une prise de conscience générale et une volonté d'intégrer de nouveaux concepts (autant dans le domaine de la santé que dans celui de l'agriculture) feront basculer l'avenir de l'Homme et sa planète. La santé globale des jeunes préoccupe : Asthme, allergies à de nombreuses substances, diabète, surpoids. Pourquoi autant d'autistes ...
  • Contact

et si c'était autre chose

 

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Nouvelle Terre

image-nouvelle-terre-2-.jpg